Vendredi 14 Août, 2020

« Batteur de femme » selon SOFA, Renan Hédouville nommé chef de l'OPC

Accusé d’avoir agressé des femmes par des organisations féministes, Renan Hédouville est désigné par l’Exécutif pour remplacer Florence Elie à la tête de l’Office de la Protection des citoyens en Haïti.

Selon un arrêté publié au Journal le Moniteur, en date du 25 octobre 2017, le citoyen Renan Hédouville est nommé Protecteur du Citoyen et de la Citoyenne malgré les protestations d’organisations de défense des droits de la femme comme  « Solidarité ayisyèn (SOFA) » et « Kay Fanm ».

Dans une note de presse rendue public fin septembre, ces organisations précisaient clairement que « mettre un batteur de femme à la tête d’une telle institution serait un signal pour banaliser les violences et les agressions contre les femmes. » Pour elles, cela dissuaderait les victimes à porter plainte en cas d’agression.

« Étant une institution prestigieuse, l’OPC se doit d’avoir, à sa tête, des personnages qui vont mettre, au service du pays, leurs expériences, leur adresse et leur conviction, en matière de respect et de promotion des droits humains », affirmaient SOFA et Kay Fanm qui révèlaient avoir accueilli et accompagné, entre 2004 et 2005, un cas de violence conjugale, dont Renan Hédouville en était l’auteur.

SOFA et Kay Fanm ont rappelé que l’OPC se doit également de protéger les citoyennes et citoyens et leurs droits, face à toutes celles et tous ceux voulant les violer.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :