Dimanche 15 Décembre, 2019

Barbade arrête temporairement l’entrée sans visa pour les Haïtiens

Illustration du passeport haïtien.

Illustration du passeport haïtien.

Août 2018, les ressortissants haïtiens ont obtenu le droit de circuler dans les pays membres de la communauté des Caraïbes (CARICOM) sans l’obtention d’un visa.

Suivant le principe du droit communautaire inscrit dans le traité de Chaguaramas (1973), les ressortissants des pays de la CARICOM n’ont plus besoin d’obtenir un visa pour pouvoir voyager dans les autres pays membres. Ce n’est que l’année dernière les Haïtiens ont pu acquérir ce droit au Sommet des chefs d’État de la CARICOM qui s'est tenu à Montego Bay, à la Jamaïque, du 4 au 5 juillet 2018.

Célébrée en grande pompe par le gouvernement haïtien, cette victoire parait de courte durée puisque tous les chefs d’États de la Caricom ne semblent pas de cet avis. D’autant que la crise qui sévit en Haïti depuis plus de neuf semaines n’a pas trop aidé à nettoyer les suspicions qui planent sur les ressortissants haïtiens, à savoir qu’ils y vont demeurer illégalement.

Le cas de la Barbade qui vit actuellement au rythme d’une controverse parce que la Première Ministre Mia Mottley, n’entend pas lever l’obligation de visa pour les haïtiens désirant se payer une virée sur le territoire barbadien. Cette mesure obstructive a été rétablie en juillet 2019 en raison du nombre important de clandestins haïtiens qui infiltrent le territoire barbadien.

La Ministre ne veut pas faire profile malgré la violation flagrante du traité de Chaguaramas, dont elle reconnait allègrement. Elle explique que son administration se trouve dans l’obligation de garder la restriction en raison des troubles politiques en cours en Haïti et le flux des haïtiens qui se dirigent vers son territoire.

Dans une révélation faite par l’ambassadeur de la Barbade auprès de la CARICOM, David Comissiong, au journal "Barbade Today", le diplomate précise qu’il n’avait pas été en mesure d’obtenir une réunion avec le gouvernement haïtien afin de discuter des conditions à remplir pour envisager la levée des restrictions de visas.

Lire : Les Haïtiens n'ont plus besoin de visa pour voyager dans la CARICOM

« Haïti a de très graves problèmes en ce moment. J'essaie de diriger un contingent de la Barbade en Haïti depuis janvier de cette année. La Barbade tenait beaucoup à se rendre en Haïti pour discuter de la manière dont nous pourrions aider, d'une manière ou d'une autre, Haïti à résoudre certains de ses problèmes de développement », a déclaré l’ambassadeur Comissiong.

En janvier dernier, Comissiong avait exprimé sa crainte que la réduction des visas ne se déroule pas comme prévu, car elle créait des conditions propices à la confusion. Afin que les migrants haïtiens ne soient pas une charge pour l'État, la Barbade a réimposé les restrictions de visas en tant que mesure temporaire pour mettre fin à la migration clandestine des haïtiens.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :