Lundi 18 Novembre, 2019

Ce jeune artiste haïtien crie au secours des victimes de Dorian

L'artiste Devinson Cadet, résidant aux Bahamas et l'une des victimes de l'ouragan Dorian./Photo fournie par le chanteur.

L'artiste Devinson Cadet, résidant aux Bahamas et l'une des victimes de l'ouragan Dorian./Photo fournie par le chanteur.

"C'était une situation terrible", décrit le jeune chanteur haïtien Devinson Cadet, le cœur meurtri par la tempête Dorian qui a mis à genoux l’archipel des Bahamas. Dans une chanson intitulée Bann le bra (Donnez-nous la main, en français), le jeune artiste crie au secours des victimes - dont ses compatriotes - de cet ouragan qui a causé la mort de plus d’une cinquantaine de personnes.

Quand la tempête a frappé l’île, Cadet, sa femme et ses trois enfants se sont retrouvés dans une situation difficile. "Il fallait tout faire pour s'en sortir", nous a-t-il dit. Effondré et impuissant face aux douleurs des victimes après le passage de Dorian, Devinson Cadet a dû, peu de temps après, sortir une chanson dans laquelle il dépeint un tableau triste pour faire référence à la situation dans laquelle se trouvent ses compatriotes et les autres victimes de ce drame.

"Si vous voulez, donnez-nous la main. Ma maison est détruite. On n'a rien pu sauver. Même mes amis sont presque tous partis", chante-t-il sur la triste mélodie caractérisant le morceau réalisé en collaboration avec Lil Mike et produit par Pikliz Beats. 

 

Après Dorian, Cadet était parmi les premières victimes sur place à publier des images sur les réseaux sociaux pour montrer la façon dont les victimes, notamment des Haïtiens, étaient traités. Il dénonçait aussi l'absence des autorités diplomatiques haïtiennes sur les lieux de la catastrophe. Aujourd'hui, il appelle les gens à porter mains fortes aux nombreuses victimes dont les Haïtiens en situation difficile après Dorian.

Rappelons que six semaines après les dégâts de l'ouragan, le gouvernement bahaméhen a déjà déporté 112 Haïtiens en situation irrégulière. L’opération de déportation, annoncée par le chef du gouvernement Hubert Minnis, a repris jeudi 10 octobre, selon ce que rapporte le journal américain The New-York Times

Lire : Dorian: les Haïtiens en situation irrégulière devront quitter les Bahamas

Le ministre de l'Immigration, Elsworth Johnson, qui avait annoncé que le gouvernement suspendrait les expulsions dans les régions du pays touchées par la tempête, souligne pour sa part que le moratoire a expiré la semaine dernière, lorsqu’il avait annoncé que les migrants sans papiers qui se trouvaient encore dans des abris seraient expulsés.

Plusieurs organisations travaillant dans le domaine de la migration dont l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ont exprimé leurs préoccupations concernant le traitement des migrants. L’OIM avait fait remarquer que la peur était "généralisée, même parmi les migrants et les ressortissants bahaméhens d'ascendance haïtienne, dont certains ont perdu leurs documents dans l'ouragan".

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :