Dimanche 15 Septembre, 2019

Ballon d’Or 2018 : le vote d’un journaliste "fantôme" enregistré

Le journaliste listé par France Football comme représentant de l’île des Comores suscite des doutes. Le dénommé Abdou Boina ne travaille pas au journal comorien Albalad Comores, celui-ci qui, selon le site comorien Al-watwan, n’existe que de nom depuis 2012.

 

 

L’affaire Lasana Liburd, journaliste trinidadien qui a confirmé que son vote a été modifié à l’issue du résultat pour le ballon d’or de cette année, n’aura pas été le seul couac à entacher l’image de ce prix prestigieux. En effet, la validité du vote attribué aux Comores vient alimenter la controverse autour du Ballon d’or 2018.

Selon Toimimou Abdou, un photographe de sport qui travaillait pour Albalad Comores, le journal avait eu deux journalistes sportifs. Aucun d’entre eux, raconte-t-il, n’a été connu sous le nom d’Abdou Boina.

« Je suis surpris de voir que le quotidien Albalad Comores existe. Je le sais et c'est la réalité : ce journal est fermé depuis presque six ans. Dans cet organe, il n'y a jamais eu de journaliste du nom d'Abdou Boina », a-t-il précisé.

Le Croate Luka Modric, joueur du Real Madrid, a remporté le ballon d’or cette année, mettant fin, du coup, à 10 ans de domination des géants Lionel Messi et Cristiano Ronaldo.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :