Dimanche 8 Décembre, 2019

Bahamas : poursuite du rapatriement des migrants haïtiens après Dorian

Photo : OIM/Bernard Lami

Photo : OIM/Bernard Lami

Quelques mois après avoir annoncé son interruption, vu les conditions de vie déplorables qui prévalent en Haïti, le gouvernement des Bahamas poursuit le processus de rapatriement des migrants haïtiens en situation irrégulière.

En effet, le bureau de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) en Haïti et l’Office national haïtien de la migration (ONM) font état de 340 migrants haïtiens rapatriés des Bahamas, le 5 novembre dernier. Arrivés aux aéroports de Port-au-Prince et de Cap-Haïtien, les Haïtiens ramenés dans leur pays ont fourni à l’OIM des explications concernant ce retour involontaire. 

L’OIM admet avoir interrogé 153 d’entre eux. « Les personnes rapatriées ont indiqué être principalement originaires des régions au nord d’Haïti (départements du Nord-Ouest, du Nord et du Nord-Est) », indique l’organisation. En outre, les rapatriés haïtiens détaillent « qu’ils avaient été principalement arrêtés dans la rue, sur leur lieu de travail ou chez eux lors de raids généralement effectués en pleine nuit par les responsables de l’immigration ».

Les migrants ont connu une période de détention « allant de 10 à 30 jours… ». Certains d’entre eux (la majorité) ont fait face aux pénibles conséquences de l’Ouragan Dorian, vu qu’ils habitaient sur l’île d’Abaco. Avec ce processus de rapatriement, ils se trouvent maintenant dans l’obligation d’affronter celles de la crise haïtienne.

Lire : 309 Haïtiens considérés comme portés disparus aux Bahamas après Dorian

« Les rapatriements de migrants haïtiens devraient se poursuivre, car les autorités bahamiennes ont fait part de leur intention d’expulser tous les migrants irréguliers de leur territoire », note l’OIM.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :