Dimanche 26 May, 2019

Augmentation du prix de la farine : 18 boulangeries fermées à Jacmel

Illustration d'un boulanger qui fait du pain en Haiti. Crédit Photo : Flash Haiti

Illustration d'un boulanger qui fait du pain en Haiti. Crédit Photo : Flash Haiti

La dévaluation de la gourde et l’augmentation des prix des produits de tout genre affectent sévèrement les commerçants en Haïti. À Jacmel, plus de 18 boulangeries sont fermées provisoirement. Les propriétaires entendent protester contre la cherté de la vie et la hausse des prix des ingrédients dont celui de la farine.

« Un Sac de farine s'achetait, il y a quelques mois à 1 750 gourdes, aujourd’hui, il se vend à 2 500 gourdes », déplore Samy Noncent au Nouvelliste. À cause de cette hausse significative, sa boulangerie Plan de Dieu est obligée de fermer ses portes provisoirement. Conséquence : une carence de pain se fait déjà sentir et plusieurs familles au chômage temporaire.

D’après Samy Noncent, « cette montée du prix de la farine sur le marché national, notamment à Jacmel, est inattendue et exagérée ». Dans une prise de parole devant la presse ce 4 février 2019, le propriétaire qui avoue fermer son entreprise malgré lui, dit regretter le fait qu’il est obligé de priver 18 de ses employés de leurs rémunérations hebdomadaires.

Son congénère, Eddy Jean, propriétaire de la boulangerie Don de Dieu, va dans le même sens. D’après Jean, cette situation est liée à un problème de gouvernance. Les protestataires recommandent que des mesures soient prises par les autorités en vue d'améliorer la situation.

À noter que, lors du 33e Conseil des ministres organisé au Palais national, dans la soirée du 5 février, le gouvernement a décrété l’« urgence économique » sur tout le territoire national. Un ensemble de mesures visant à améliorer les conditions de vie de la population ont été adoptées.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :