Samedi 17 Août, 2019

Hausse frais scolaires: le MENFP invite les parents à porter plainte

Le ministre de l'Education Nationale et de la Formation professionnelle a exhorté aux parents de porter plainte contre des directeurs d'écoles qui augmentent les frais scolaires./Photo: Loop-Archives.

Le ministre de l'Education Nationale et de la Formation professionnelle a exhorté aux parents de porter plainte contre des directeurs d'écoles qui augmentent les frais scolaires./Photo: Loop-Archives.

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation Professionnelle invite les parents à déposer plainte contre les directeurs d’écoles qui qui auraient tendance à augmenter les frais scolaires pour l'année 2019-2020.

Chaque année, des écoles menacent de revoir à la hausse les frais scolaires pour la rentrée des classes. Dans certaines institution scolaires, pour qu’un enfant admis en classe supérieure, puisse confirmer sa place à l’établissement, des parents sont obligés de verser jusqu’à 50, 000 gourdes à l’économat, a rapporté Le National dans un article paru fin 2018.

D'un autre côté, il y a la loi sur la régularisation des frais scolaires qui peine à être respectée plus d’un an après avoir été promulguée, en date du 3 janvier 2017 sous l’administration de Jocelerme Privert. Cette loi vise à régulariser les frais scolaires, mettre de l’ordre dans les activités parascolaires, fixer le taux auquel les écoles privées peuvent augmenter leurs tarifs.

La loi sur la régularisation des frais scolaires prévoit également que l’écolage soit payé en gourdes, la monnaie locale. Elle interdit des frais supplémentaires pour réinscription et limite le montant du dépôt de garantie à 500 gourdes l’an.

A l’approche de la réouverture des classes pour l'année 2019-2020, la non-application de cette loi revient encore sur la table des discussions et les parents s’en sentent préoccupés. Le ministre de l'éducation nationale et de la formation professionnelle Pierre Josué Agénor Cadet invite ces derniers à porter plainte contre les établissements en question.

« Vous devez refuser de verser des frais aux établissements dans l’objectif de réserver une place pour votre enfant. Au cas où une école s’amuse à augmenter les frais scolaires n’importe comment, vous devez porter plainte», a recommandé le ministre.

Selon Cadet, le chef du parquet de la capitale, est disposé à accompagner le ministère de l'éducation dans le cadre des poursuites éventuelles. 

Entre temps, Paul Eronce Villard, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, confirme avoir déjà reçu plus d’une centaine de plaintes et rappelle aux écoles la nécessité d’appliquer la loi sur les frais scolaires et de consulter la loi de 2009.  

 Source : Le National

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :