Vendredi 20 Septembre, 2019

Audit collectif: la deuxième phase du #Petrocaribechallenge

Le centre sportif Dadadou
Photo: HPN

Le centre sportif Dadadou Photo: HPN

Les petrochallengers ont lancé, le 14 septembre dernier, une deuxième phase dans le cadre de leur combat contre la corruption, particulièrement en ce qui a trait au dossier du fonds Petrocaribe. À travers l'audit collectif (#Oditkolektif), le petrocaribechallenge invite les internautes à repérer des projets inachevés ou surévalués, réalisés avec le fonds mis par le Venezuela à la disposition d'Haiti pour se développer.


Le mouvement petrocaribechallenge a déjà un mois. Le 14 août, Gilbert Mirambeau Jr a pris l'initiative de lancer un mouvement citoyen. Une idée qui lui taraudait l'esprit pendant un moment. Depuis, c'est un vent debout contre la corruption, dans plusieurs villes du pays, et même dans la diaspora. Une grande mobilisation. Sit-in, marches, expositions...


Le 14 septembre, une nouvelle phase de ce mouvement a été lancée. Celle de toucher la plaie du doigt. Ils se donnent pour tâche de repérer, puis filmer ou photographier des projets qui étaient censés être financés par le fonds Petrocaribe, dont les réalisations traînent encore, ou ne correspondent pas aux sommes décaissées.


Dans un premier temps, ce sont les « 25 stades » construits sous l'administration Martelly-Lamothe qui sont dans leur collimateur. L'idée, selon un des challengers, c'est d'inviter les citoyens à s'imprégner des faits de corruption.


Plusieurs contributions ont été déjà remarquées, notamment le centre sportif Dadadou, où plus de 13 750 000 dollars ont été dépensés.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :