Samedi 17 Août, 2019

Au moins 8 membres d'un gang, dont son chef "Ariol", tués à Thomazeau

Au moins huit personnes appartenant à un gang opérant à Thomazeau sont mortes le weekend écoulé, a appris Loop Haiti. Les présumés membres de ce groupe ayant à sa tête le dénommé Ariole Polycarpe ont tous été tués, décapités avant d’être calcinés, d'après le commissaire de la commune, Christophe Arnold.

La violence caractérisant ce qui s'est passé ce week-end à Thomazeau porte à croire qu'il s'agirait d'une opération de règlement de compte. Polycarpe et ses acolytes s’étaient réunis dans la 2e section Dumusseau pour faire la fête après le kidnapping de deux ressortissants indiens le 6 août dernier, a informé le commissaire Christophe Arnold.

Le représentant de la police a souligné que l'homme en question avait désarmé il y de cela une semaine, le magistrat de la commune de Clermont. Ariole Polycarpe a saisi le M1 du magistrat et a profité de la fête pour exhiber son nouveau trophée. C'est ce qui serait à la base des échauffourées ayant coûté la vie à huit personnes à Thomazeau.

A la fin des violences, les victimes étaient méconnaissables. Les corps ont été calcinés, a soutenu Christophe Arnold qui intervenait ce matin sur les ondes de Radio Caraïbes au journal Première occasion.

« Ariole Polycarpe est un bandit notoire », a-t-il dit. Il était responsable de plusieurs cas de kidnapping et de vols dans la contrée. « Nous rappelons à tous que Ariol était recherché pour viol, voie de fait, braquage, détention illégal d'armes à feu, meurtre.. », a énuméré le commissaire qui déplore la façon dont il a été éliminé. « Nous aurions aimé l’interroger pour en savoir plus sur son gang», a-t-il soutenu.

« Ariole est désormais histoire ancienne » s'est réjoui quant même le commissaire qui promet de continuer son combat contre le banditisme dans la zone. « Si nous avons eu Ariol, nous pouvons aussi terrasser les autres bandits » a-t-il indiqué, comme pour revendiquer les résultats.

Par ailleurs, les ressortissants indiens kidnappés par Ariole Polycarpe ont été libérés le même jour du décès du chef de gang et sont maintenant sains et saufs, toujours selon Christophe Arnold.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :