Dimanche 20 Octobre, 2019

Attaque contre le convoi de l'ambassadeur chilien: ce que nous savons

Nous avons plus de détails sur l'attaque armée perpétrée ce matin, dans la commune de la Croix-des-Bouquets, contre un convoi transportant l'Ambassadeur chilien accrédité en Haïti, Patricio Utreras Díaz.

Au moins deux personnes -Olson Regis, codirecteur de la coopération et du bénévolat de l'équipe América Solidaria en Haïti, et le chauffeur de l'ambassadeur- sont blessées par balle suite à cette "embuscade" qui a eu lieu aux environs de 11 heures et demi du matin, selon le Directeur de la DINEPA Guyto Édouard. L'un d'entre eux a été transporté à l'hôpital. Certaines informations laissent croire que l'autre est mort, mais ce n'est pas confirmé puisqu'"on n'a pas encore accès à son corps", a confié Edouard.

L'attaque s'est produite à Boutin contre une délégation de 18 membres ayant à sa tête des représentants de l'ambassade du Chili en Haïti ainsi que des membres de l'organisation chilienne America Solidaria qui finance un projet communautaire devant garantir l’accès à l’eau potable en cours d'exécution dans la zone. Le groupe était venu superviser l'état d'avancement du projet Wash, "une initiative visant à mettre en place un système garantissant l’accès à l’eau potable et à améliorer les conditions sanitaires dans la communauté", a écrit America Solidaria.

Selon l'organisation, dans une note de presse, il y avait dans le convoi, l'ambassadeur chilien, "Patricio Utreras Díaz, son épouse, Brenda Iriarte Rojas, deux ingénieurs du projet Universal, membres de l'équipe América Solidaria, et des membres de la Direction nationale de l'eau potable et de l'assainissement (DINEPA).

"Une embuscade". C'est ce à quoi pense Olga Regueira, directrice générale d’America Solidaria en Haïti, qui a contacté le directeur de la DINEPA pour l'informer de l'incident.  

Plusieurs personnes sont retenues en otage par les individus "lourdement armés", a informé Edouard. Les ravisseurs exigent la somme de 7 mille dollars américains pour relâcher les otages, a-t-il dit, soulignant que ce n'est pas la première que ce genre de scène se produit. "Nous avons déjà alerté la police et la mairie sur des cas où des entrepreneurs étrangers subissent d'actes d'agressions de bandits", a-t-il souligné.

"Les volontaires chiliens, colombiens et mexicains en Haïti sont totalement en sécurité", a informé America Solidaria Internacional.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :