Mardi 26 May, 2020

Attaque armée au Cap-Haïtien contre la voiture du responsable du GREH

(crédit photo : loophaiti)

(crédit photo : loophaiti)

Le weekend écoulé, dans la première section communale de Cap Haïtien, des individus non identifiés circulant à moto, ont ouvert le feu sur la voiture du coordonnateur départemental du Grand Rassemblement pour l’Evolution d'Haïti (GREH), Jean Rony Calixte.

« À peine descendu de la voiture, je me trouvais à l’intérieur de la maison quand j’ai entendu des coups de feu. Je me suis dépêché d’appeler la police pour des raisons de sécurité. »

Pourtant, poursuit-il «  une fois ressorti du demeure, qu’est-ce que j’ai réalisé ? La voiture à bord duquel je me trouvais quelques instants plutôt, venait d’être la cible de quatre balles. »

Calixte, qui est aussi administrateur à la Cours d’appel du Nord, condamne cette tentative d’assassinat et explique que cette attaque armée le visait personnellement puisque les autorités policières ont confirmé que les tirs étaient destinés probablement aux sièges des passagers.

Des questions se posent sur les circonstances entourant cette vague de violence dirigée vers Jean Rony Calixte devant sa demeure à Petite Anse. Des observateurs craignent l’existence d’un lien entre cette attaque armée et les récentes déclarations du concerné qui dénonçait les mains cachées derrière l’événement malheureux survenu à Café Trio le 28 mars 2018 où l’un des porte-paroles du groupe Tropicana d’Haïti Jacques Dubois avait trouvé la mort.

 

Kepsen MONESTIME

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :