Lundi 28 Septembre, 2020

«Pa dekouraje», des handicapés envoient un message fort à leurs pairs

Capture d'écran de la vidéo de sensibilisation des personnes à mobilité réduite en Haïti. Collage : Loop Haïti

Capture d'écran de la vidéo de sensibilisation des personnes à mobilité réduite en Haïti. Collage : Loop Haïti

« Vous devez assumer votre handicap, peu importe la situation! » C’est en substance le message d'un groupe de personnes à mobilité réduite à l’endroit des autres membres de leur communauté. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, ces jeunes handicapés appellent les frères et sœurs victimes de handicap à s’armer de courage pour vaincre la discrimination et se faire une place dans la société.

Depuis sa publication le 14 juin dernier sur la page Facebook de Mizik lakay, la vidéo a recueilli plus de 80 mille vues. Dans cette séquence, des personnes vivant avec un handicap s’adressent aux autres membres de leur communauté, souvent marginalisée en Haïti. Amputés d’un pied, d’un bras ou des deux, ces rescapés du séisme du 12 janvier 2010 s’installent devant la caméra de leur téléphone portable, pour s’afficher et affirmer leur handicap et inviter leurs pairs à faire de même.

Technicienne en laboratoire médicale, Jusmin Juliette, vivait avec quatre autres personnes dans une maison en trois étages avant le tremblement de terre. Elle en est la seule survivante. Ayant perdu un pied et un bas, la jeune femme appelle les autres personnes dans la situation qu'elle de ne pas abandonner.

« Pa dekouraje ! Toujou rete fèm ! », leur conseille-t-elle.

 

Wilmine, amputée d’un bras après une opération chirurgicale en Martinique, a elle aussi un conseil. « Aksepte nou jan nou ye a. Pa dekouraje. Anyen pa enposib. Pa okipe moun k ap di nou nou p ap rive », insiste-elle avec assurance.

De son coté, Wagi qui a aussi perdu sa jambe gauche en 2010, n’entend pas se laisser faire. Le jeune homme appelle les autres personnes handicapées à vivre pleinement leur handicap. « Aksepte diferans ou, pou w ka fè diferans nan sosyete a », conseille Wagi.

Le talentueux footballeur haïtien, Redondo Richard a également participé à cette vidéo de sensibilisation. Ce Grenadier qui malgré son handicap fait la fierté d’Haïti dans le football des amputés dans le monde, invite les gens à mobilité réduite à s’afficher partout et avec fierté.

« Se pa paske w se yon andikape, pou w pè afiche w sou rezo sosyal. Mwen menm, mwen sou tout rezo. J’assume pleinement mon handicap », affirme-t-il.

Pour les jeunes auteurs de cette vidéo, un handicap physique ne doit handicaper son porteur mentalement. « Pa kite andikap fizik ou vin sèvi w yon andikap mantal », concluent-ils.

Dans cette vidéo de 4 minutes qui continue de circuler sur les réseaux sociaux, d’autres jeunes handicapés lancent un message d’espoir. «  Fòk nou pa dekouraje. Fòk ou goumen avek lavi. Pa kanpe sou rèv ou. Gen anpil moun ki kwè nan ou. Kontinye travay, rev ou ka reyalize », lancent-ils a l’endroit de leurs frères et sœurs handicapés.

Soulignons que pas moins de 10% de la population haïtienne vit avec un handicap selon les statistiques disponibles. Les défenseurs des droits de cette  en Haïti continuent d’appeler au respect de la loi sur l’intégration des personnes handicapées adoptée en mars 2012.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :