Mardi 26 May, 2020

Haïti: exécutés en public pour avoir dit non à la dictature

Marcel Numa, 21 ans et Louis Drouin Jr, 31, tués publiquement devant de très jeunes enfants près du cimetière de Port-au-Prince par les sbires de Papa Doc

Marcel Numa, 21 ans et Louis Drouin Jr, 31, tués publiquement devant de très jeunes enfants près du cimetière de Port-au-Prince par les sbires de Papa Doc

Marcel Numa, 21 ans et Louis Drouin Jr, 31, ont été tués publiquement en présence de très jeunes enfants près du cimetière de Port-au-Prince par les sbires de Papa Doc.

Qui se souvient encore de ces deux jeunes hommes, Marcel Numa, 21 ans et Louis Drouin Jr, 31, exécutés publiquement devant de très jeunes enfants près du cimetière de Port-au-Prince par les sbires de Papa Doc ? 12 novembre 2018 ramenait le 54e anniversaire de la mort tragique de ces deux combattants politiques qui osèrent dire Non à la dictature et qui tentèrent de renverser le régime des Tontons Macoutes.

Ces jeunes furent exécutés, au vu et au su de tous, pour la propagation de la peur et de la terreur. Le sanguinaire dictateur, comme aiment à répéter les critiques historiens, voulait tracer un exemple à quiconque oserait se soulever contre le pouvoir, comme il a été le cas pour le groupe Jeune Haïti, qui essaya de libérer Haïti du totalitarisme, cette machine à broyer des vies. Figurent parmi les victimes Yvan Laraque, le chef du commando de Jeune Haïti.

12 novembre 1964, tôt dans la matinée vers 7h40, contre le mur Nord-Ouest du cimetière, Marcel et Louis Jr, tous deux originaires de Jérémie, furent exécutés devant des milliers de gens. Leurs cadavres restèrent exposés plusieurs jours durant, mais furent retirés quelques temps après sur la demande d’un ambassadeur africain accrédité en Haïti.

Source : Poto Mitan

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :