Samedi 22 Septembre, 2018

Assassinat d'une jeune fille à Thomassin, le présumé assassin arrêté

« Je reconnais le meurtre de la jeune fille »/ Photo: PNH (Twitter)

« Je reconnais le meurtre de la jeune fille »/ Photo: PNH (Twitter)

Week-end chargé pour la Police nationale d’Haïti (PNH). Vendredi, après l’arrestation de plusieurs présumés trafiquants de drogue à Pétion-Ville, les forces de l’ordre ont appréhendé, samedi matin, le nommé Maxo Pierre accusé d’avoir tué par balles une jeune fille de 25 ans dans le quartier de Thomassin. L’incident s’est produit 24 heures auparavant.

Dans une conférence expresse tenue à la mi-journée du samedi au commissariat de Pétion-Ville, en présence du ministre de l'Intérieur et des Collectivités Territoriales, Max Rudolph Saint Albin, le directeur départemental de l'Ouest de la Police nationale d'Haïti (PNH), Berson Soljour et le commissaire principal de la commune, Jean Gospel Monelus, Maxo Pierre est passé aux aveux.

« Je reconnais le meurtre de la jeune fille », avoue-t-il, plaidant avant tout qu’il s’agit d’un « accident » et que la mort a été donnée involontairement. « Je m’apprêtais à aller me coucher quand j’ai entendu un bruit à la barrière voisine. J’ai compris qu’il s’agissait des malfrats voulant faire irruption dans la cour de mon voisin ».

« J’ai tiré trois coups en l’air afin de les dégager, mais une balle a changé de trajectoire pour atteindre la fille qui est ma petite cousine », explique-t-il, pour étayer la thèse d’un homicide involontaire. Maxo confirme également qu’il détient illégalement cette arme depuis 2003.  

Témoin des explications, le ministre Saint Albin en a profité pour envoyer un signal fort aux bandits qui opèrent dans n’importe quelle contrée de la république. « C’est l’application du credo de tolérance zéro à tous les bandits », prévient-il, pour rassurer que « L’Etat ne dort pas ».

Saint Albin a eu un mot pour les agents de sécurité. « Bravo à la PNH ! Malgré les conditions difficiles dans lesquelles vous travaillez [les agents, ndlr], vous n’avez jamais renoncé à votre idéal », dit-il.  

Dans l’intervalle, le directeur départemental de l'Ouest de la Police nationale d'Haïti (PNH), Berson Soljour a communiqué le bilan des derniers cas d’arrestation survenus durant les dernières semaines. Il affirme que les commissariats et sous-commissariats de la capitale ont recensé, en tout, une trentaine dont onze d’une extrême importance pour la sécurité de l’Etat et de la population.

Jean Gospel Monelus explique que le présumé assassin s'apprêtait à quitter le pays à destination de la Floride. Il a été appréhendé dans un avion à l'aéroport international Toussaint Louverture. Le pistolet qu'il aurait utilisé pour commettre le crime a été également confisqué.