Samedi 24 Octobre, 2020

Haïti: le chef de la police préoccupé par l'assassinat des policiers

Le Directeur général de la PNH, Michel-Ange Gédéon se dit préoccupé par l’assassinat par balle à répétition des policiers à travers le pays. Michel-Ange Gédéon indique que ce phénomène affecte grandement le fonctionnement de l’institution policière.

« Depuis le début de l’année 2019, près d’une vingtaine de policiers ont été tués », a confirmé le commandant en chef de la PNH. Cette situation, selon le chef de la police, a un impact considérablement sur l’Etat d’esprit des agents de l’ordre.

Ajouté à cela, Michel-Ange Gédéon fait état d’un ensemble de problèmes auquel l’institution policière est confronté. Le numéro 1 de la police cite en exemple le salaire des policiers, les primes de risque ainsi que l’octroi des cartes de débit aux agents.

Gédéon souligne que le policier fait un travail à risque et fonctionne dans un contexte socio politique difficile. « Le pays n’a pas de gouvernement, les rencontres du CSPN sont limités, bref… les problèmes sont nombreux et la PNH n’est pas épargnée », se plaint-t-il.

« Un policier ne peut pas sécuriser la vie et les biens des autres, alors que sa vie n’est pas sécurisée », se plaint Michel-Ange Gédéon qui appelle les agents à la prudence et à la vigilance.

Toutefois, le DG de la PNH renouvèle la détermination de l’institution policière à mettre tout en œuvre, en vue de déloger les bandits, peu importe où ils sont retranchés dans le pays.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :