Samedi 15 Décembre, 2018

Assad Volcy invite Moise Jean Charles à quitter la politique

Assad Volcy. Photo: Page Facebook du militant politique

Assad Volcy. Photo: Page Facebook du militant politique

Dans une lettre ouverte en date du 1er décembre 2017 qui circule actuellement sur les réseaux sociaux, le militant politique Assad Volcy exhorte son ancien camarade de lutte et son cher frère, Moise Jean Charles, à prendre du recul de la vie politique haïtienne pour, dit-il, préserver sa santé.

 « Après la manif du 29 novembre, j’ai découvert une photo de vous à côté de la statue de Papa Dessalines sur le Champs de Mars, j’ai été stupéfié », lance le représentant national d’Odep-Haïti (Orientation Démocratique pour Haïti), nouvelle structure de l’opposition politique haïtienne lancée 23 novembre dernier.

« Pendant un moment, continue Volcy, je doutais de la gravité de votre maladie qui ressemblait apparemment à une nouvelle stratégie de manipulation politique ». Une opinion que l’ancien secrétaire générale de la Plateforme Pitit Dessalines va amender après avoir établi contact avec les proches de son ancienne famille politique.

Il faut attendre le quatrième paragraphe de la correspondance de ce dernier pour connaitre véritablement le bien-fondé de l’initiative. « En regardant minutieusement la photo qui agrandit un peu l’épaisseur de votre bouche, j’ai compris que vous êtes atteint d’une grave maladie » écrit Assad Volcy qui dit être allé aux infos auprès des spécialistes de l’hypertension artérielle. « Il s’agit, me semble-t-il, d’un  mini-accident vasculaire cérébral (AVC), communément appelé strock », analyse Volcy.

Par conséquent, « Je vous exhorte à prendre du recul de la politique parce que votre vie est la plus importante. Prenez soin de votre santé ! », conseille Assad Volcy à son ancien ami, Moise Jean Charles. Ancien camarade qu’il recommande de surseoir notamment sur ses participations aux manifestations et prises de paroles à la radio. « En dépit de divergences profondes, explique Volcy, rien me fera souhaiter la mort [de mon ancien camarade de combat.] » « J’ai appris à respecter la vie de tous », conclut-t-il.

Contacté par LoopHaiti, Assad Volcy a confirmé l’authenticité de la lettre. Les traductions en français sont de Loop.

Websder Corneille

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :