Mercredi 18 Septembre, 2019

Bas-Artibonite: les gangs d’Arnel ont fait fuir plus de 2000 paysans

Plus de 2, 000 paysans, selon le Centre d'animation paysanne et d'action communautaire (CPAC), ont abandonné leurs plaines cultivables à cause des actes banditisme perpétrés par les bandes armées d'Arnel Joseph./Photo: Radio Emma.

Plus de 2, 000 paysans, selon le Centre d'animation paysanne et d'action communautaire (CPAC), ont abandonné leurs plaines cultivables à cause des actes banditisme perpétrés par les bandes armées d'Arnel Joseph./Photo: Radio Emma.

Les paysans cultivateurs de riz du Bas-Artibonite sont aux abois et lancent un cri d’alarme aux autorités policières et judiciaires.  

Selon le Centre d’animation paysanne et d’action communautaire (CAPAC), les plaines cultivables des localités de Savien, l’Estère et de Dessalines, actuellement contrôlées par le groupe armé d'Arnel Joseph ont été abandonnées par les paysans. Le Centre a indiqué, dans une note, que plus de 2, 000 paysans cultivateurs de riz ont échappé à la violence de ces individus qui sèment depuis un certain temps la terreur dans le département.

En plus, les homme de l'homme recherché par la police sont accusés de détourner presque quotidiennement des camions transportant des marchandises ou des produits alimentaires, de rançonner des commerçants ou de braquer des chauffeurs de transport qui assurent le trajet de Port-au-Prince au pôle Nord.

La principale source de revenus de ces habitants qui vivent dans des conditions de précarité est la culture rizière, a fait savoir le Centre. Les autorités sont invitées à prendre des mesures appropriées afin de traquer ces fauteurs de troubles et permettre à ces habitants de reprendre leurs activités agricoles.

Source : Le Nouvelliste

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :