Jeudi 24 Janvier, 2019

Budget 18-19: A.Rodon Bien-Aimé se montre très sceptique avant le vote

Le député Antoine Rodon Bien-Aimé, membre de la commission Economie et Finances, de la chambre basse annonce que le projet de budget 2018-2019, déposé au parlement, le mardi 11 décembre 2018 sera analysé minutieusement. Alors qu’il réagissait au montant de l’enveloppe globale de ce projet de loi de finances, l’élu de Cerca-Carvajal a jugé que la projection budgétaire aurait pu être beaucoup plus importante si les autorités avaient eu la volonté réelle de combattre la contrebande, la fraude et l’évasion fiscale.

Le parlementaire se montre très sceptique quant au respect des promesses faites par la communauté internationale dans le cadre de ce projet de budget. Selon lui, pour espérer obtenir les appuis budgétaires promis par les bailleurs internationaux, l’administration Moise/Céant devra envoyer des signaux clairs quant à sa volonté d’assurer une meilleure gestion des finances publiques, de combattre la corruption et de créer la stabilité dans le pays.

Se prononçant sur le dialogue engagé par l’exécutif pour tenter de trouver une solution à la crise politique actuelle, le député Antoine Bien-Aimé dénonce la confusion autour de ce dossier à la suite des déclarations du maire démissionnaire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné. Ce dernier a déclaré la semaine dernière avoir été mandaté par le président Jovenel Moïse pour mener le dialogue alors que le chef de l’État a réitéré lundi dernier sa confiance au Premier ministre Jean Henry Céant pour poursuivre les négociations avec les différents acteurs de la vie nationale.

Le député Antoine Rodon Bien-Aimé président du parti Entente Nationale (ENA) qui parle de démagogie plaide en faveur d’un vrai dialogue pour aboutir à un pacte de gouvernabilité, conformément à la proposition faite en ce sens par sa formation politique.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :