Mardi 18 Décembre, 2018

« Arnel s’est échappé grâce à l’aide d’un parlementaire »

Photo prise le 3 novembre dernier lors de l'opération de la PNH à Village de Dieu/ Gardy St Louis

Photo prise le 3 novembre dernier lors de l'opération de la PNH à Village de Dieu/ Gardy St Louis

Le président du Sénat de la République, Joseph Lambert, intervenait à la rubrique « Invité du jour » de la radio Vison 2000 ce lundi 19 novembre 2018. Il était question de plusieurs faits saillants de l’actualité en Haïti ces dernières semaines, notamment le dossier des gangs armés qui sèment la terreur au sein des quartiers populaires installant une peur bleue chez la population.

Sur ce point, Joseph Lambert évoque ce qu’il considère comme une « information fiable » à propos de ce qui se passe précisément à Village de Dieu où une opération policière a eu lieu le 3 novembre dernier pour tenter de capturer Arnel, un « bandit » qui fait la loi dans cette zone. Ladite opération a échoué. Les agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) n’ont pas réussi à mettre la main sur l’individu en question.

En effet, le sénateur du Sud-Est a fait savoir que lors de l’opération menée par la Police Nationale d’Haïti (PNH) à la poursuite du chef de gang Arnel - ainsi connu - dans la zone de Village de Dieu, « le chef de gang a pris la fuite dans un véhicule d’un parlementaire ». Notons qu’il n’a pas donné l’identité exacte dudit élu.

Le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) est attendu au Parlement ce mardi pour répondre aux questions des parlementaires concernant, entre autres, le climat d’insécurité qui gangrène le pays depuis quelque temps. 

Dans ce contexte, l’ancien conseiller de l’ex-président Michel Martelly estime qu’il s’avère nécessaire que le Directeur Général de l’institution policière soit en mesure de fournir les détails pouvant faciliter l’identification de cette voiture qui a permis, selon lui, au dénommé Arnel de s’échapper.

Des explications surprenantes et inquiétantes. Bien avant Joseph Lambert, son collègue parlementaire, Jean Renel Sénatus, a dévoilé vendredi dernier que « des gangs armés sont coiffés par des directeurs et commissaires au sein de la Police Nationale d’Haïti ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :