Lundi 16 Septembre, 2019

« Arnel Joseph doit rester en vie ! », insiste Jean Renel Sénatus

Jean Renel Sénatus / Photo: Page Facebook

Jean Renel Sénatus / Photo: Page Facebook

Le Sénateur Jean Renel Sénatus recommande la protection pour le puissant chef de gang Arnel Joseph, arrêté lundi en début de soirée dans le sud du pays. Le président de la Commission justice et sécurité du Sénat croit que le caïd de village de Dieu et de Poste Pierrot, dispose d’informations importantes qu’il doit fournir à la justice.

 

Le Sénateur Jean Renel Sénatus, président de la Commission justice et sécurité au Sénat, a d’abord adressé ses félicitations et ses remerciements aux forces de l’ordre, ainsi qu’aux membres de la population, particulièrement ceux du département Sud, après l'arrestation du très recherché Arnel Joseph. Cependant, l’élu de l’Ouest voulait attirer l’attention de la société sur un fait bien précis :

 

« Arnel se yon ti bout kouto ki anndan kizin yon restoran, ke anpil moun itilize. Gen moun ki itilize l pou koupe vyann, gen lòt ki itilize l pou koupe legim. Gen moun ki rantre nan restoran ki chita kap manje. Gen moun ki sèvi yo, gen moun ki al lave asyèt yo. Fòk nou chache konnen Ki moun ki mèt ti bout kouto sa ? Ki moun ki itilize l andann kizin nan ? Ki moun ki konn vin manje nan restoran an, e ki moun ki lave asyèt lè yo fin manje nan restoran… ? », place le parlementaire.

 

En ce sens, il réclame la protection pour Arnel Joseph qui, selon lui, doit fournir des informations utiles à la justice. L’Etat de santé du chef de gang doit être contrôlé, ses visiteurs doivent être surveillés. « Arnel doit rester en vie ! ». Jean Renel Sénatus insiste là-dessus, tout en mettant en garde le juge d’instruction à qui sera confiée cette affaire, contre toute velléité de se laisser influencer par des forces politiques ou économiques, qui financent des groupes armés.

 

« Les yeux de la Commission resteront ouverts sur ce dossier », souligne l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince.

 

En attendant la poursuite de l’enquête policière, le sénateur Sénatus donne rendez-vous ce mercredi 24 juillet, au tribunal de première instance de Port-au-Prince. Kidnapping, complicité avec des officiels… le parlementaire annonce des révélations troublantes. « Pral gen zen nan vil la ! », avertit l’élu de l’Ouest.

 

Arrêté lundi en début de soirée à l’hôpital Bonne fin à Cavaillon dans le sud du pays, Arnel Joseph a été transféré à Port-au-Prince ce mardi 23 juillet. Pour l’instant, le détenu se trouve à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ). Après audition, son dossier sera acheminé au Parquet de la capitale, qui doit le transférer par la suite devant le Cabinet d’instruction.

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :