Mercredi 18 Septembre, 2019

Après le séisme, Gros-Morne vit ses maux

La situation tend à empirer à Gros-Morne, une semaine après le séisme de magnitude 5.9 qui a durement touché la région. L’aide humanitaire tarde à arriver alors que de nombreux membres de la population transforment les trottoirs en dortoir et dorment à la belle étoile soit parce que leurs maisons ont été détruites, endommagées ou fortement fissurés, selon le tableau dépeint par Roger Audigé, secrétaire général de la ligue citoyenne de Gros-Morne.

Selon lui, la population gros-mornaise a un besoin urgent de bâches et de tentes en raison des activités pluvieuses. Roger Audigé informe par ailleurs que les activités scolaires n’ont toujours pas repris du fait, notamment, que presque toutes les écoles publiques et privées ont été pour la plupart fortement affectées par le passage du tremblement de terre.

Jeudi soir, la ville de gros-morne a connu de vives tensions. Quatre personnes sont blessées par balle lors des échanges de tirs qui ont eu lieu entre le délégué de la ville Julien Clark Tanis et un autre groupe.

De plus, lors d’une visite de la 1ère dame de la République, Martine Moise, une autre personne a été blessée dans des échauffourées provoquées par la distribution de billets de 1000 gourdes à des membres de la population.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :