Lundi 18 Novembre, 2019

Après l'assassinat de Joseph, sa femme serait l'objet de menaces

Néhémie Joseph

Néhémie Joseph

La femme du journaliste Néhemie Joseph serait l'objet de menaces après l'assassinat de son mari dans la soirée du 10 octobre à Mirebalais. C'est ce que nous ont confié ce dimanche des responsables de radio Mega dont Joseph était le correspondant dans la commune.

Des personnes non identifiées ont appelé la femme du journaliste Néhémie Joseph ainsi que d'autres membres de sa famille au téléphone pour les intimider, nous ont confié ce dimanche des membres de Radio Mega. D'après nos sources, l'autre soir, des individus ont ouvert le feu tout près de la résidence de la femme de Joseph qui, avant sa mort, recevait des menaces. Il en avait parlée publiquement à plusieurs reprises.

Lire ici > Néhémie Joseph cible de menaces de mort, avant son assassinat 

Radio Mega lance donc un SOS pour l'accompagnement de cette femme qui, fort de cette situation, a peur pour sa vie et celle de ses proches. Des démarches seraient déjà entreprises en vue de l'assister ainsi que les autres membres de sa famille.

Selon nos informations, certaines personnes auraient peur que la compagne du journaliste communique des informations sensibles dont elle serait en possession dans le cadre de l'instruction en cours sur l'assassinat de son compagnon.

En quatre (4) mois exactement, deux journalistes sont assassinés en Haïti cette année. Avant Néhémie Joseph, journaliste à Panic FM (Mirebalais) et correspondant pour radio Mega (Port-au-Prince), il y avait Rospide Pétion, tué par balle dans la nuit du 10 juin à Port-au-Prince.

Lire ici > Haïti - Insécurité : un journaliste de la RSF tué par balles

A côté de ces deux récents cas, il faut rappeler que le photojournaliste Vladjimir Legagneur, ancien collaborateur à Loop Haiti, est porté disparu depuis mars 2018. Plusieurs autres journalistes sont victimes de menaces et d'attaques ces derniers mois. Parmi eux, Luckson Saint-vil (Loop Haiti), Kendi Zidor (Radio Pacific)...

Reporters sans frontières (RSF) se dit "extrêmement préoccupée par l’intensification des attaques contre la presse" en Haïti, 62e au dernier classement de la liberté de la presse de RSF. L'association "appelle les autorités à renforcer la protection des journalistes sur l’ensemble du territoire."

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :