Mercredi 27 May, 2020

Angleterre: coup de tonnerre à Watford, Liverpool mis à terre

Le milieu sénégalais de Watford Ismaïla Sarr (c) vient d'ouvrir la marque contre Liverpool, le 29 février 2020 à Watford

Le milieu sénégalais de Watford Ismaïla Sarr (c) vient d'ouvrir la marque contre Liverpool, le 29 février 2020 à Watford

Tout le monde la guettait, certains l'espéraient, la première défaite de Liverpool en championnat cette saison et depuis 45 matches est venue de l'avant-dernier Watford, qui a corrigé (3-0) des Reds bien pâles samedi pour la 28e journée de Premier League.

Au classement, le retentissement de ce revers est minime. Manchester City est encore à 22 longueurs, avec 11 matches à jouer pour les "Sky Blue" qui disputent dimanche la finale de la Coupe de la Ligue contre Aston Villa.

Mais cela n'a pas empêché Gary Neville, ancien joueur de Manchester United, rival honni de Liverpool, de se filmer quelques secondes après le coup de sifflet final en train d'ouvrir une bouteille de champagne sur son compte Twitter.

Une réaction sans doute partagée par les supporters de Manchester City, qui reste, grâce à cette défaite, co-détenteur avec les Reds du record de victoires consécutives en championnat (18), qui serait tombé si les Reds avaient battu Watford.

Ceux d'Arsenal soufflent de soulagement également. Leurs "Invincibles" restent dans l'histoire avec leurs 49 matches sans défaite entre mai 2003 et octobre 2004.

- Reds émoussés -

Liverpool n'avait connu la défaite depuis le 3 janvier 2019, et l'adversaire était le futur champion, Manchester City (2-1).

AFP / Justin TALLISL'attaquant égyptien de Liverpool Mohamed Salah (g) à la lutte avec les joueurs de Watford Craig Cathcart (c) et Christian Kabasele, le 29 février 2020 à Watford

Mais cette défaite n'est pas totalement surprenante, tant l'avance très confortable au classement et l'accumulation des matches avaient émoussé le mordant des hommes de Jürgen Klopp dernièrement.

"Nous nous sommes battus contre toutes les sensations de notre corps. Nous nous sommes battus contre tout et c'est pour cela que nous avons autant de points", a commenté le coach allemand après le match.

"Ce qu'ont fait les garçons jusqu'ici est exceptionnel mais ce n'est pas fini !", a-t-il aussi lancé en guise d'avertissement, tout en estimant que cette défaite n'était pas "la plus grande catastrophe du football mondial".

Après des victoires de raccroc contre le dernier Norwich (1-0) ou West Ham (3-2), lundi, les Reds sont tombés sur Watford qui a su placer ses banderilles au bon moment pour remporter 3 points et sortir de la zone rouge pour la troisième fois seulement cette saison.

Les "Hornets" peuvent remercier leur duo Abdoulaye Doucouré-Ismaïla Sarr qui a trouvé la faille, le premier récupérant un ballon dans la surface pour servir le second qui a marqué de près (1-0, 54e).

Quelques minutes plus tard, l'attaquant sénégalais a placé une accélération pour déposer Virgil van Dijk après une ouverture dans le dos de Deeney, et piquer son ballon au dessus d'Alisson (2-0, 60e).

Malgré le tout pour le tout joué par Klopp, Watford a porté l'estocade par son capitaine Deeney, dans une défense rouge à nouveau aux abois (3-0, 72e).

Battu également (1-0) par l'Atlético Madrid au match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions, dont il est le tenant du titre, Liverpool va devoir rapidement retrouver de sa superbe.

Peut-être dès mardi en huitième de finale de la Coupe d'Angleterre, face à Chelsea, en plein doute.

- Chelsea patine -

Corrigés à domicile par le Bayern (3-0) mardi en Ligue des champions, les Blues ont été tenus en échec par le mal classé Bournemouth (2-2) après avoir mené au score.

AFP / Adrian DENNISLe défenseur espagnol de Chelsea Marcos Alonso marque de la tête sur le terrain de Bournemouth, le 29 février 2020

Avec 6 points en 6 journées, la quatrième place qualificative pour la C1 des Londoniens est fragilisée.

Manchester United à 4 points, Tottenham et Sheffield à 5 et même Wolverhampton à 6, auront l'occasion de se rapprocher à leur portée.

Toujours aussi inconstants, les Blues peuvent remercier leur latéral gauche Marcos Alonso pour avoir ouvert le score (1-0, 34e), à la récupération d'un ballon repoussé par la transversale après une première tentative d'Olivier Giroud, titulaire pour la troisième fois consécutive, et avoir égalisé à 5 minutes de la fin.

Mais ils sont passés totalement à côté du premier quart d'heure du second acte, encaissant deux buts par Jefferson Lerma (1-1, 54e) et Joshua King (2-1, 57e).

"Nous aurions dû gagner (...) Ce n'est pas faute d'avoir essayé mais nous devons marquer davantage", a pesté Lampard après le match.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :