Jeudi 5 Décembre, 2019

A. Antoine remet en question des contrats signés par l'Etat haïtien

Alfredo Antoine remet en question des contrats, 5 mois de la fin de son mandat

Alfredo Antoine remet en question des contrats, 5 mois de la fin de son mandat

Certains contrats et accords signés par l’Etat haïtien dans le domaine de l’énergie et des télécommunications, sont à la base de la crise économique que connait le pays. C’est ce qu’a déclaré ce mercredi 17 juillet, le député de Kenscoff, Alfredo Antoine. Selon le parlementaire, certains choix faits par les autorités dans le passé, constituent un manque à gagner pour Haïti.

Après avoir remis sa démission comme membre et porte-parole du bloc majoritaire à la chambre basse, le député Alfredo Antoine passe déjà à l’offensive et touche certains dossiers sensibles. Le premier dossier concerne des contrats signés entre l’Etat et des compagnies privées, dans le domaine de l’énergie. Des compagnies telles que E-Power et Sogener, citées par le député Antoine, réagissent mais n'entendent pas s’engager dans une polémique. 

Que ce soit avec Sogener ou E-Power, l’élu de Kenscoff fait état de contrats léonins. « Depuis 2008, l’Etat haïtien verse à ces entreprises, entre 9 à 10 millions de dollars américains chaque mois », informe Alfredo Antoine. De plus, ces compagnies bénéficient d’une exonération sur un ensemble d’impôt, droits et taxes. Pour le parlementaire, c’est un manque à gagner pour l’Etat haïtien.

Les principales compagnies citées, n’entendent engager aucune polémique avec le parlementaire. Contacté à ce sujet, Dimitri Vorbe, l’un des responsables de Sogener, qualifie de jeu politique cette sortie. « Toutes les explications sur le déroulement de ces contrats ont été déjà données », souligne M. Vorbe.

Du coté de E-Power, pas de réactions officielles jusqu’à présent. Joint au téléphone, un responsable de l’entreprise dit vouloir garder le silence, et affirme n’être pas prêt à s’engager dans un bras de fer.

Ces privilèges ou exonérations évoquées par le député Alfredo Antoine, sont constatées également dans le domaine des télécommunications. Selon l’ex-membre du bloc majoritaire à la Chambre basse, l’accord entre l’Etat haïtien et la Natcom n’est pas bénéfique pour le pays. L’ex-membre du bloc majoritaire cite en exemple, les dividendes versés récemment par la compagnie Vietnamienne à l’Etat.

L’élu de Kenscoff qui réclame un audit au sein de la Natcom, appelle les autorités à réviser les différents contrats signés dans les domaines de l’énergie et des télécommunications. Un ensemble de dossiers évoqués, à environ 5 mois de la fin du mandat de la 50ème législature. N’est-t-il pas trop tard ? Il n’est jamais trop tard pour bien faire », répond le député Alfredo Antoine.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :