Lundi 19 Février, 2018

Alexis Sanchez redonne le sourire au Chili du football

Les Chiliens, encore traumatisés par leur récente élimination des qualifications au Mondial-2018 en Russie, ont retrouvé lundi le sourire avec l'arrivée d'Alexis Sanchez à Manchester United, redorant le blason de leurs joueurs sur la scène internationale.

"Le destin en or d'Alexis", titrait le quotidien La Tercera avant l'officialisation du transfert. L'idole de la "Roja" devient le footballeur chilien "le mieux payé de l'histoire, le plus gros salaire de la Premier League (le championnat anglais) et le quatrième au niveau mondial", souligne le journal.

A Old Trafford, "el Niño Maravilla" (l'Enfant Merveille) aux origines modestes, 29 ans, va affoler les compteurs en touchant, selon la presse anglaise, un salaire estimé à près de 570.000 euros par semaine (avant impôts).

 

La nouvelle aventure de Sanchez chez les Red Devils, un des clubs les plus prestigieux de la planète, met du baume au coeur du Chili, double tenant de la Copa America, qui n'ira pas en Russie en juin. Une élimination qui a sonné le glas de la "génération dorée", sur fond de déclin sportif et fêtes arrosées.

Pour les supporters chiliens, c'était la douche froide après une décennie où ils avaient fini par croire aux chances de leur équipe sur la scène mondiale.

"Il n'y a pas à dire, le rouge te va si bien", a réagi sur son compte Twitter "la Roja" (la rouge), en référence à la couleur du maillot du Chili, identique à celle de United.

"Le rouge du Chili et le rouge de Manchester United, un seul coeur, une seule passion", s'est enthousiasmé un supporter, Alejandro Cortes, sur le réseau social.

Les internautes chiliens soulignaient aussi la mentalité de "vainqueur" de ManU, par rapport au manque d'ambition supposé d'Arsenal.

Pour l'entraîneur José Sulantay, qui l'a dirigé lors du Mondial des moins de 20 ans de 2007, Sanchez a bien fait de choisir Manchester United par rapport aux "Sky Blues" de Manchester City de Pep Guardiola.

"City n'arrête pas de toucher le ballon (jouer à une touche de balle, ndlr), et cela a un impact sur les joueurs en occultant leur véritable talent individuel. United est très vertical, c'est pourquoi la puissance, la technique et la vitesse d'Alexis seront un apport très positif pour l'équipe de (José) Mourinho", a déclaré José Sulantay à El Mercurio, autre grand quotidien chilien.

En 2007, quand un groupe de jeunes joueurs avait décroché la troisième place au Mondial des moins de 20 ans, les spécialistes saluaient l'émergence d'une nouvelle génération, menée par un garçon brun et maigre, tout juste sorti de l'adolescence, et un enfant timide, attaquant de talent: Arturo Vidal et Alexis Sanchez.

Le duo magique, entraîné par le mythique sélectionneur argentin Marcelo Bielsa, mènera le Chili au Mondial-2010 en Afrique du Sud, mettant fin à 22 ans d'absence dans la compétition reine.

"Collectionneur de grands coachs", c'est ainsi que le quotidien La Tercera a d'ailleurs qualifié Alexis Sanchez, en rappelant qu'avant Mourinho, le Chilien a évolué sous les ordres des Argentins Marcelo Bielsa (équipe du Chili) et Diego Simeone (River Plate) ainsi que de l'Espagnol Pep Guardiola (FC Barcelone).