Samedi 17 Août, 2019

Affaire Simon-Léonard: l'homme d'affaires renvoyé au correctionnel

Yves Léonard/ Photo: Compte Facebook de l'homme d'affaires

Yves Léonard/ Photo: Compte Facebook de l'homme d'affaires

La Cour d’appel de Port-au-Prince a, dans un arrêt rendu, mercredi 31 juillet confirmé l’ordonnance du juge d’instruction Wando Saint-Villier dans le cadre du conflit opposant la mairesse principale de Tabarre Nice Simon et son compagnon Yves Léonard. Léonard ne risque donc qu'un à trois ans de prison dans cette affaire.

L’ordonnance du juge d’instruction Wando Saint-Villier dans le cadre du conflit opposant la mairesse Nice Simon et son compagnon Yves Léonard a été confirmée 31 juillet par la Cour d’appel de Port-au-Prince. De ce fait, l’homme d’affaires est renvoyé par devant le tribunal correctionnel pour y être jugé pour voies de fait suivies de coups et blessures au préjudice de sa compagne. Il est donc passible d’une peine emprisonnement d'un an à trois ans, selon les prescrits de l’article 254 du code pénal haïtien.

Les deux parties avaient interjeté l’appel contre la décision du juge d’instruction qui a qualifié de coups et blessures l’infraction commise par l’homme d’affaires sur la personne de l’édile de Tabarre. Alors que les avocats Léonard avançaient que leur client n’avait commis aucune infraction et de ce fait qu’il devait être mis hors de la prévention, ceux de Nice Simon soutenaient que leur client était victime de tentative d’assassinat et de séquestration. La Cour a passé outre de ces demandes en confirmant l’ordonnance du magistrat instructeur.

Les faits se sont produits au début du mois d’octobre 2018. Les photos de Nice Simon avec des bleus dans le dos, une morsure à l’épaule, des traces de coups à la joue gauche et l’œil droit tuméfié ont circulé sur le web.

Nice Simon avait décidé de raconter ce qui s’est passé à la presse. Elle a indiqué que son compagnon avait tenté de l'étrangler et lui a administré des coups de poing à la tête. La mairesse de Tabarre qui avait indiqué qu’elle avait frôlé la mort a décidé de porter le dossier à la connaissance de la justice.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :