Vendredi 18 Octobre, 2019

Affaire Pharval : les parents des enfants victimes accusent le Parquet

Les parents des enfants victimes des médicaments contaminés des Laboratoires Pharval continuent d’exiger l’arrestation de propriétaire de l’institution Rudolph Henry Boulos. Mercredi 05 septembre, ils ont, une nouvelle fois, organisé dans la cour du parquet de Port-au-Prince un sit-in où ils ont dénoncé la lenteur enregistrée dans le cadre de l’exécution du jugement rendu à l’encontre de Rudolph Boulos, propriétaire des laboratoires Pharval.

Les parents des enfants victimes crient au scandale par rapport comportement des autorités judiciaires dans le blocage du dossier même après le prononcé du jugement. « Le parquet de Port-au-Prince travaille pour le compte de Boulos. C’est ce qui explique le fait qu’il refuse d’assumer ses responsabilités dans cette affaire », a lancé l’un des parents victimes.

Les protestataires qui indiquent qu’ils ont été traités en parent pauvre en raison de leur origine sociale menacent de paralyser le fonctionnement du parquet si leurs revendications ne sont pas pris en compte.

En mai dernier, le PDG des laboratoires PHARVAL, Roudolph Boulos, a été reconnu coupable d’empoisonnement involontaire. Il a été condamné à  6 mois d’emprisonnement conformément à l’article 264 du code pénal et à verser la somme de 3 millions de gourdes à chacun des plaignants en guide de dommages-intérêts.

Le sirop contaminé Afébril / Valodon avait provoqué le décès de plusieurs centaines d’enfants et la paralysie de beaucoup d’autres à Port-au-Prince.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :