Lundi 19 Août, 2019

Les parents de Nahomie Alcius, tuée par balle, se sentent "menacés"

Nahomie Alcius

Nahomie Alcius

« Nous sommes doublement victimes », a lâché le frère de Nahomie Alcius qui aurait été tuée par son compagnon, le policier Ephésien Jean-Louis cantonné au commissariat de Port-au-Prince. Après avoir porté plainte à la direction centrale de la police judiciaire, à l’inspection générale de la police nationale et au Parquet de Port-au-Prince contre le présumé assassin, les parents de la victime tuée d’une balle à la tête, jeudi 18 avril 2019, ne sentent pas à l’abri.

Lors d'un entretien avec notre rédaction, ils ont exprimé leur inquiétude par rapport au comportement affiché par Ephésien Jean-Louis qui, malgré les plaintes déposées contre lui pour l’assassinat de Nahomie Alcius, circule en toute quiétude dans la capitale haïtienne. Selon les parents, le policier fait, chaque jour, des allers-retours, dans le quartier où habite la famille de la victime dont le cadavre a été découvert à Rue Du Quai, non loin de la banque centrale, le vendredi 19 avril dernier. Toutefois, il n’a pas une seule fois rendu visite aux parents de son ex-compagne, a dénoncé un frère de la défunte.

« Nous ne sommes pas en sécurité. Depuis que nous avons décidé de judiciariser le dossier, nous avons de sérieuses inquiétudes. Tout le monde à la maison doit rentrer très tôt pour éviter de se faire tuer. Et, même à l’intérieur de notre maison, nous avons la peur dans le ventre, un membre de la famille qui dit avoir soupçonné la formation d’une cellule afin de les (parents de Nahomie, ndlr) exécuter. Il dit remettre la vie de toute sa famille entre les mains d’Ephésien Jean-Louis.

Avant le drame

Dans cette interview accordée à LoopHaïti, ce membre de la famille est revenu sur des faits ayant précédé le drame. En effet, le 5 avril dernier, une querelle s’est éclatée entre Nahomie et Ephésien après que ce dernier a piqué une crise de jalousie. Ce jour-là, Ephésien avait confisqué le téléphone de Nahomie, se souvient-il. Alors que cette dernière tentait de récupérer son portable, son compagnon l’avait trainée par la portière de sa voiture.

Au lendemain de cette scène de jalousie, Ephésien a envoyé à tous les contacts de la jeune femme des captures d'écran (screenshots) de conversations que la jeune femme avait eues avec un type qu’il ne digérait pas. Ces conversations étaient également publiées sur les réseaux sociaux, a rapporté notre source indiquant que cet acte a sali la réputation de sa sœur.

Après cet accrochage, des membres de la famille Alcius avouent qu'ils ne s’attendaient pas à ce qu’elle se remette avec cet homme mais qu'ils avaient constaté le contraire. Moins d’une semaine après la querelle ayant conduit à la diffusion des conversations privées de la jeune femme sur le web, Ephésien s’est excusé auprès d’elle. Il lui a même envoyé des fleurs. Ils avaient repris leur relation après le clash. Toutefois, la décision de Nahomie Alcius n’était pas sans contrainte. Selon le frère de la victime, avant son décès, cette jeune comptable avait confié à l’un de ses cousins qui vit au Brésil qu’elle s’est remise avec son amant par ce qu’il l’a menacé de la tuer.

Le membre de la famille de la victime affirme qu’il était lui-même au courant qu’Ephésien disait toujours à Nahomie que les femmes ne lui tournent pas le dos comme il leur semble bon. « Nahomie avait voulu quitter Éphésien sans qu’il ne s’en rende compte. Laisser le pays était le seul moyen de parvenir à cette fin. Justement, elle devait se rendre en attendant aux États-Unis d’Amérique avant le mois de mai. Mais son ex-compagnon ne lui a pas laissé la chance. Après les menaces, Ephésien est passé à l'acte », déplore le frère de la victime qui affirme avoir  trouvé le corps de sa sœur meurtri.

« Des bleus sur tout son corps me laissent comprendre qu’elle a été battue avant d’être tuée d’une balle à la tête », explique avec des larmes aux yeux notre contact qui réclame que la justice procède à l’autopsie du cadavre de Nahomie afin de déterminer les circonstances de la mort de sa sœur. Il demande aux autorités judiciaires de fixer les responsabilités dans cette affaire.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :