Lundi 21 Octobre, 2019

Affaire gang Galil : RNDDH poursuit sa lutte  contre l’impunité

Le réseau national de défense de droits humains (RNDDH)  continue d’exprimer ses préoccupations face au blocage  du dossier du gang Galil. Après des dénonciations dans les médias, l’organisme de défense de droits humains a cru bon d’écrire au président de la cour de cassation et du conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Me René Sylvestre pour solliciter son intervention dans cette affaire. 

Dans sa lettre au numéro 1 du pouvoir judiciaire haïtien, le RNDDH se plaint par le fait que 10 mois après l’arrêt de la cour de cassation annulant la décision du juge Lamarre Bélizaire rendue en faveur des deux principaux chefs du gang Galil, le parquet  près le tribunal de première instance de Port-au-Prince n’a reçu le dossier pour les suites légales.

La plus haute instance judiciaire avait, dans son verdict en date du 8 mai 2018, cassé et annulé le jugement rendu en avril 2015 par le magistrat Lamarre Bélizaire en faveur de Woodly Ethéart, alias Sonson la Familia, et Rénel Nelfort, alias Rénel Le Récif. Ces derniers étaient accusés d’enlèvement, de séquestration contre rançon, de trafic illicite de stupéfiants, de blanchiment des avoirs, d’assassinat et d’association de malfaiteurs.

La cour de cassation a également ordonné que l’affaire soit entendue par le même tribunal avec une composition de celle qui avait rendu le jugement.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :