Lundi 23 Septembre, 2019

Accusé de corruption, Onondieu Louis suspendu à la questure du Sénat

Onondieu Louis, sénateur de la République

Onondieu Louis, sénateur de la République

Accusé de corruption, le sénateur du Nord-Ouest, Onondieu Louis, a été suspendu à la questure du Sénat.

Cette mesure administrative de suspendre le questeur du Sénat de la République Onondieu Louis en raison de son implication dans le scandale de détournement de fonds publics et de blanchiment des avoirs, a été prise en marge d’une conférence des présidents, mercredi 4 septembre 2019. Les fonctionnaires du grand corps dont les noms sont cités dans le rapport de la direction centrale de la police judiciaire rapporté par la Fondation Je Klere sont également sous le coup des mesures de suspension en attendant que la justice se prononce sur ce scandale de corruption qui met à nu le Sénat.

Les sanctions administratives à l’encontre des fonctionnaires publics ont été prises conformément au décret de 2005 portant révision du statut général de la fonction publique, explique le président du grand corps Carl Murat Cantave.

Présent à la conférence des présidents, le sénateur Onondieu trempé dans ce scandale a pris la parole pour clamer son innocence, ce qu'il avait déjà fait tout de suite après les révélations de la directrice exécutive de la Fondation Je Klere Marie Yolaine Gilles dans les médias de la capitale. Pour réagir à la disposition du Sénat, le sénateur Onondieu Louis a sollicité un sursis de 3 jours francs.

Carl Murat Cantave annonce comme autre mesure prise lors de cette conférence, la formation prochaine d’une commission spéciale qui sera  chargée d’enquêter sur ce dossier de détournement de fonds publics.

Après cette conférence des présidents, s’est tenue une séance en assemblée des sénateurs qui s’est penchée sur la composition de la commission dont la mission est confiée d’étudier les pièces du Premier ministre Fritz William Michel.

Quant à la commission devant enquêter sur l’affaire impliquant Onondieu Louis, elle n’a pu être formée. Raison : un sénateur a infirmé le quorum.  

Invité à donner des explications sur le fait que la commission éthique et anti-corruption du Sénat présidée par Youri Latortue ne s’est pas saisie du dossier, le Dr Carl Murat Cantave révèle que justement cette proposition a été adressée, lors de la rencontre. Toutefois, les sénateurs refusent cette possibilité, avançant que la commission qui sera formée doit réaliser des enquêtes sur la gestion des quatre dernières administrations du grand corps à savoir celles de Ronald Larêche, de Joseph Lambert, de Youri Latortue et la sienne. La commission éthique et anti-corruption ne connaitra pas de l’affaire pour éviter que Youri Latortue soit juge et partie, indique Carl Murat Cantave.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :