Jeudi 17 Octobre, 2019

Accident: 2 personnes mortes après l'explosion de leur bidon d'essence

Cette photo sert uniquement d'illustration à cet article

Cette photo sert uniquement d'illustration à cet article

Rony Marcelin et une autre personne ont perdu la vie ce dimanche suite à un accident sur la route nationale #6, dans la commune de Ouanaminthe. Leur décès a été provoqué par l'explosion de bidons d'essence qu'ils transportaient au moment de l'accident.

Deux personnes ont été tuées ce dimanche 15 septembre dans la commune de Ouanaminthe suite à un accident de la circulation. Selon les informations relayées par la Voix de l'Amérique, les victimes, qui étaient à bord d'une motocyclette, venaient d'acheter de l'essence à Ouanaminthe aux fins de la revente de ce produit devenu rare depuis plusieurs semaines en Haïti.

 

Après une collision impliquant leur motocyclette et un camion en provenance de Fort Liberté, les bidons qu'ils avaient en leur possession ont explosé, carbonisant au passage la motocyclette ainsi que ses deux passagers. La vidéo de ce drame est déjà virale sur les réseaux sociaux.

Si quelques heures après l'accident, l'autre victime a rendu l'âme à l'hôpital, Rony Marcelin, lui, est mort sur place, laissant derrière lui une famille de trois enfants, dont Kathia Marcelin, terrassée par cette disparition subite de son père. 

Pour des membres du Conseil d'Administration de la Section Communale (CASEC) de la zone, ce drame est le résultat du manque de leadership des hauts responsables de l'Etat. Ils invitent l'Etat à prendre sa responsabilité, à "questionner les pompes" qui, disent-ils, stockent le carburant en vue de le vendre au marché noir.

Encore ce dimanche, les mouvements de protestation se poursuivaient à travers Port-au-Prince et dans d'autres villes de province. Les citoyens haïtiens dénoncent la rareté de l'essence constatée dans le pays depuis plusieurs semaines. Un mot d'ordre de grève a même été lancé pour ce lundi 16 septembre avec le hashtag #MapFeGrev...

Du côté du gouvernement, le Premier ministre démissionnaire Jean Michel Lapin avait promis l'arrivée 500 000 barils d'essence dans le pays pour ce lundi. Dans un communiqué en date du 16 septembre, il invite la population à garder son calme et annonce l'arrivage pour ce lundi d'une "quantité importante de gazoline".

"De nouvelles cargaisons sont attendues au cours de cette semaine", promet-il, signalant que les "pourparlers" se poursuivent avec tous les acteurs concernés par le marché du carburant dans le pays en vue d'une solution à la crise.

Raoul Junior Lorfils

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :