Mercredi 27 May, 2020

8 oct. 1991 : J. Nérette entre en fonction comme président provisoire

Joseph Nérette et Joseph Raoul Cédras. Crédit : Haitian Photos

Joseph Nérette et Joseph Raoul Cédras. Crédit : Haitian Photos

8 octobre 1991. Joseph Nérette, juge à la Cour de cassation, accède à la magistrature suprême de l’Etat en remplacement de Jean Bertrand Aristide, victime d’un coup d’état orchestré par les militaires au mois de septembre de la même année.

À cette date, Haïti allait faire face à un embargo économique décrété par l’Organisation des Etats Américains (OEA), soutenu par la communauté européenne. Cet acte avait le dessein de contrecarrer les militaires ayant destitué le Dr Aristide du pouvoir. Ces sanctions n’étaient pas vues d’un bon œil, surtout de la part des organisations humanitaires. En effet, leurs critiques soutenaient que la population était la principale victime de ces mesures qui n’atteignaient pas vraiment les putschistes.

Dans la foulée des turbulences sociopolitiques qui gangrenaient le pays à la suite de son accession polémique, pour ainsi dire illégale, au pouvoir, M. Nérette n’a pas fait long feu à la présidence. Le 19 juin 1992, il a été écarté du jeu politique contrôlé à l’époque par le général Raoul Cédras, figure emblématique de la junte militaire.

Né le 9 avril 1924 à Port-au-Prince, l’ancien président y a rendu l’âme le dimanche 29 avril 2007, à l’âge de 83 ans. Un cancer du poumon a eu raison de lui. Il vivait en retrait du paysage politique depuis son expérience à la présidence.

 

*Sources combinées

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :