Samedi 17 Août, 2019

755 armes à feu ont été détruites par la PNH en deux ans, selon Gédéon

Photo d'illustration

Photo d'illustration

La police nationale d’Haïti conjointement avec la Mission des Nations-Unies pour l’Appui de Justice en Haïti (MINUJUSTH) a procédé, jeudi 18 juillet 2019, à la 4ème cérémonie de destruction de plusieurs centaines d’armes à feu obsolètes et d’autres récemment saisies lors d’opérations policières menées à travers le pays.

Cette activité a été organisée à l’Ecole nationale de police sur la route de frères en présence notamment de l’ambassadeur américaine en Haïti Michele J. Sison, la représentante spéciale et chef de la MINUJUSTH Helen Meagher Lalime, des membres de la commission nationale de désarmement, de démantèlement et de réinsertion (CNDDR) et de certains militants de droits humains.

Trois cent soixante-dix (370) armes à feu de différents calibres qui ont été anéanties lors de cette cérémonie. En juillet 2017, trois quatre-vingt cinq (385) armes avaient déjà été détruites. Au total, ce sont sept-cent cinquante cinq revolvers de divers calibres détenus illégalement par des citoyens qui ont disparu de la circulation, a indiqué le patron de la Police nationale d’Haïti (PNH). « C’est peu direz-vous. Mais, ce nombre est significatif », avance Michel-Ange Gédéon.

Se refusant d’aventurer à lancer des chiffres au petit bonheur, Michel-Ange Gédéon a toutefois fait remarquer que selon les dernières statistiques, les armes à feu illégales sur le territoire sont en nette augmentation. Ce qui ne crée justement de stupéfaction compte tenu de l’aggravation du climat sécuritaire du pays, ces derniers mois.

Le DG de la PNH a fait part également de ses inquiétudes du fait que des bras puissants facilitent l’introduction d’armes illégales sur le territoire national. En dépit de cette situation et du manque évident de moyens, Michel-Ange Gédéon se dit déterminé à poursuivre la lutte contre le trafic illégal d’armes à feu en Haïti.

Le chef de la composante de police de la MINUJUSTH Serge Therriault a profité de cette cérémonie pour lancer un appel à la collaboration à l’endroit de tous les acteurs concernés afin  de freiner l’importation illégale d'armes dans le pays.

Depuis le lancement de cette opération, près de 1 241 armes obsolètes et d’autres qui ont été saisies au cours d’opérations policières, ont déjà été détruites, ont fait remarqué  les responsables.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :