Vendredi 23 Août, 2019

Haïti: 72 députés menacent de démissionner, Bodeau attend la lettre

Gary Bodeau, président de la Chambre basse

Gary Bodeau, président de la Chambre basse

Un groupe de 72 députés menace de démissionner de leur poste. « Le bureau attend la lettre officielle, pour décider si la démission sera acceptée ou non », a déclaré ce vendredi 31 mai, le président du bureau de la Chambre basse, Gary Bodeau. Cette démarche, explique le député de Delmas, vise à rendre dysfonctionnel le Parlement et contribuer à débloquer la situation socioéconomique et politique complexe que traverse le pays.

C’est confirmé. 72 députés issus du bloc majoritaire à la Chambre basse se disent prêts à démissionner de leur poste. « Cependant le bureau n’est pas encore touché officiellement », souligne Gary Bodeau, président de la chambre des députés. Sacrifier le reste de leur mandat, rendre dysfonctionnel le Parlement et entamer un vrai dialogue profond, ce sont là les objectifs que se fixent des initiateurs. « Ce sera un acte patriotique », estime le député de Delmas, soutenant qu'il reviendra au bureau d’accepter ou pas la démission.

 

Selon Gary Bodeau, la démarche de ce groupe de députés de démissionner de leur poste peut contribuer à débloquer la situation. Le parlementaire du parti Bouclier invite tous les secteurs, particulièrement ceux et celles qui, selon lui détiennent le monopole, à se mettre autour d’une même table. « Pour certaines personnes, la dépréciation de la gourde par rapport au dollar ne les concerne pas. Ils disposent des contrats avec l’Etat, des lettres de crédit et gagnent en dollars américains. Donc, il faut mettre tous ces contrats sur la table », martèle-t-il.

Même s’il prêche le dialogue, Gary Bodeau se montre très acide envers certains membres du secteur privé haïtien qui, dit-il, contribuent grandement à la dégradation de la situation socioéconomique du pays. Le député de Delmas croit que le président Jovenel Moïse est trop clément, il l’invite à agir fermement.

En attendant que le chef de l’Etat agisse et résolve les problèmes profonds, les 72 députés qui menacent de démissionner multiplient les rencontres et discutent sur un ensemble de points importants. Une démission en bloc qui s’annonce environ 7 mois avant la fin de leur mandat.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :