Samedi 26 May, 2018

600.000 exemplaires du livre de l'ex-patron du FBI écoulés en 7 jours

A ce jour, ce récit controversé de la vie à la Maison Blanche sous l'administration Trump, s'est écoulé à plus de deux millions d'exemplaires, selon le New York Times.
(crédit photo : AFP)

A ce jour, ce récit controversé de la vie à la Maison Blanche sous l'administration Trump, s'est écoulé à plus de deux millions d'exemplaires, selon le New York Times. (crédit photo : AFP)

Le livre de l'ancien directeur du FBI James Comey, "Mensonges et vérités", s'est écoulé à 600.000 exemplaires aux Etats-Unis en une semaine, tous formats confondus, a indiqué mardi à l'AFP son éditeur, Flatiron Books (groupe Macmillan).

Sorti mardi 17 avril, le livre, dont le titre original est "A Higher Loyalty: Truth, Lies and Leadership", se situait mardi en deuxième position de la liste des meilleures ventes du site Amazon.

Un autre livre politique, "Le feu et la fureur" ("Fire and Fury") du journaliste Michael Wolff, également très axé sur Donald Trump, avait connu un meilleur démarrage encore début janvier, avec plus d'un million d'exemplaires vendus en une semaine, selon son éditeur.

A ce jour, ce récit controversé de la vie à la Maison Blanche sous l'administration Trump, s'est écoulé à plus de deux millions d'exemplaires, selon le New York Times.

Le millésime s'annonce exceptionnel pour Macmillan, maison mère de Flatiron Books et d'Henry Holt and Company, éditeur de "Fire and Fury".

Plus d'un million de copies de "Mensonges et vérités" ont été imprimées à ce jour, a indiqué Flatiron Books, par le biais d'une porte-parole.

Ancien avocat et procureur fédéral de 57 ans, James Comey y dépeint Donald Trump comme un personnage malhonnête et égocentrique, comparant notamment ses méthodes à celles d'un chef mafieux.

Son livre figurait également mardi dans les vingt meilleures ventes au Royaume-Uni, en Allemagne et en Australie.

L'ouvrage a suscité la colère de Donald Trump qui a traité l'ancien policier de "menteur" et de "raclure" sur son compte Twitter.