Samedi 17 Février, 2018

54 policiers de plus pour protéger les sites et monuments touristiques

54 nouveaux Agents dans les rangs de la Police Touristique en Haiti / Photos: PNH

54 nouveaux Agents dans les rangs de la Police Touristique en Haiti / Photos: PNH

La Police touristique (POLITOUR) d’Haiti, unité de la Police nationale d’Haiti (PNH) s’agrandit à mesure que les autorités prennent conscience du potentiel véritable d’Haiti et empruntent la voie vers le développement et l’exploitation de son industrie de tourisme.

Après les deux premières promotions, la Police nationale d’Haiti (PNH) vient d’accueillir une troisième cohorte de 54 policiers touristiques, dont 44 hommes et 10 femmes en vue de renforcer les rangs de ce corps.

Leur graduation a eu lieu ce jeudi, en présence notamment du Directeur général de la Police nationale, Michel Ange Gédéon, de la Ministre du Tourisme, Emilie Jessy Colombre Menos du Secrétaire d'Etat à la Sécurité publique Ronsard St Cyr, à l’Ecole nationale de Police (ENP), sise à Port-au-Prince.

 

Plus de 150 Agents constituent maintenant ce contingent que la Ministre Menos s’amuse à appeler « Police sexy », en raison de la souplesse et d’autres qualités caractérisant ses membres. Leur mission ? Surveiller et protéger les sites et monuments touristiques du pays, guider les touristes et veiller à mettre hors d’état de nuire tout individu nuisant au tourisme haïtien, a rappelé lors d’une entrevue avec Loop Haiti, le porte-parole de la PNH, Frantz Lerebours.

A la cérémonie de graduation et remise des parchemins, « la Ministre du tourisme a parlé de l’importance du tourisme en Haiti, en tant que pays insulaire et comment la police peut contribuer à encourager les étrangers à venir visiter », a rapporté Lerebours.

 

La première promotion de la POLITOUR a vu le jour le 27 septembre 2013, sous la Ministre de l’époque, Stéphanie Balmir Villedrouin, aujourd’hui épinglée dans le cadre du rapport PetroCaribe. Depuis, il n’a pas cessé de gagner du terrain.

Les membres sont des policiers de formations, avec de l’expérience et qui postulent pour devenir policiers dans le corps touristique. Mis à part leur formation de policiers, ils reçoivent des cours sur le tourisme, sur les langues étrangères et sur la géographie. Ils prennent aussi des cours sur la sécurité et la législation hôtelières, l’accueil et le service à la clientèle, la déontologie et la communication.