Dimanche 26 May, 2019

La police arrête 53 personnes soupçonnées d'être des soldats d'Arnel

La police dans le département du Nord a procédé, dans la soirée du 09 au 10 mai 2019 à l’arrestation de 53 présumés bandits dont six femmes lors d’une fouille de routine à Limbé.

Ces hommes et femmes soupçonnés d’être membres du chef de gang le plus recherché du pays Arnel Joseph provenaient des communes de Marchand Dessalines et de Petite-Rivière de l’Artibonite où se réfugie ce caïd, a indiqué le porte-parole a.i de la PNH de la région Sorel Duvisien. Trois de ces présumés bandits ont été présentés à la presse samedi dernier. Il s’agit de Menel Saint-Jean, Jean-Fritz Siméus et Saintil Wilfaite.

 

Ces présumés criminels, lors de leur arrestation, étaient entassés à bord d’un containeur à l’intérieur duquel ont été retrouvés un pistolet de calibre 45mm et 29 cartouches dissimulées dans une boîte de poudre pour bébé, des papiers sur lesquels s’inscrivaient des noms sur lesquels pèsent des soupçons, selon Monsieur Duvisien.

Lors de leur interrogation, ces 53 personnes avaient des difficultés à révéler leur destination. Certains d’entre eux ont fait valoir qu’ils devaient se rendre en République Dominicaine. La police n’a pas fait confiance à ces informations parce qu’ils n’avaient pas de passeport en leur possession.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :