Dimanche 29 Novembre, 2020

5 films avec des touches haïtiennes à un grand festival à Montréal

Les 5 films, avec des acteurs haitiens à l’affiche au Montreal International Black Film Festival.

Les 5 films, avec des acteurs haitiens à l’affiche au Montreal International Black Film Festival.

La 13ème édition du Montreal International Black Film Festival s’ouvre du 27 septembre au 1er octobre. Avec 66 films à l’affiche, en provenance de 25 pays, la programmation fait la part belle à des réalisations qui comportent aussi des touches haïtiennes. Ils sont 5 films au total et sont, soient réalisés par des réalisateurs haïtiens, soient joués par des acteurs haïtiens, ou les deux à la fois.

1. Kafou

Réalisateur : Bruno Mourral

Acteurs : Jasmuel Andri, Rolaphton Mercure, Manfred Marcelin, Rolando Étienne

Synopsis : Port-au-Prince la nuit. Doc et Zoe viennent de se voir confier une mission : celle de livrer un colis dont ils ne savent rien. Pour ce faire, ils doivent respecter trois règles fondamentales : ne jamais immobiliser le véhicule, ne jamais ouvrir les fenêtres du véhicule et ne jamais ouvrir le coffre. Arrivés à une intersection, ils tombent sur un chien. À la croisée des chemins, ils devront faire un sacrifice. Une décision qui changera à tout jamais leur destinée.

 

2. Carpinteros

Realisateur : José María Cabral

Acteurs : Orestes Amador, Ramón Emilio Candelario, Carlota Carretero

Synopsis : Julián a trouvé l’amour dans l’endroit le plus improbable qui soit : la prison de Najayo, en République dominicaine, ce qui lui donne une bonne raison de continuer à y vivre. Sa relation avec la prisonnière Yanelly évoluera grâce à la langue des signes.

3. Cargo

Realisateur : Kareem J. Mortimer

Acteurs : Gessica Geneus, Warren Brown, Omar J. Dorsey, Jimmy Jean-Lewis, Persia White, Sky Nicole Gray

Synopsis : Lorsqu’il s’aperçoit que les revenus qu’il retire de son emploi de pêcheur sont malheureusement insuffisants pour lui permettre de payer la scolarité de son fils, Kevin se tourne vers le trafic de personnes afin d’obtenir l’argent dont il a désespérément besoin. Il se découvre un talent pour cette dangereuse mais rentable occupation, à tel point qu’il se croit capable de faire entrer clandestinement sa propre petite amie et son fils aux États-Unis. Mais lorsqu’il se voit contraint d’abandonner des réfugiés en mer, loin des rives de Miami, Kevin est soudainement forcé de réévaluer ses responsabilités.

 

4. D’encre et de sang

Realisateurs : Alexis Fortier Gauthier, Francis Fortin, Maxim Rheault

Acteurs : Martin Desgagné, Lysandre Ménard, Iannicko N’Doua, Fayolle Jean

Synopsis : Sébastien, un libraire entretenant des ambitions d’écrivain, se lie d’amitié avec Joseph, un romancier établi qu’il admire. Quand Joseph meurt accidentellement devant sa librairie, Sébastien trouve un mystérieux manuscrit dans le sac du romancier. Sasha, la fille unique de Sébastien, est témoin de l’accident et l’intensité du moment l’affecte durement. Elle décide d’entrer en contact avec Sidney, le fils de Joseph. Alors qu’un sentiment amoureux se développe entre eux, Sasha découvre que son père lui a caché quelque chose. Mis sur la piste de la vérité, Sidney, désirant venger la mémoire de son père, tente d’exposer Sébastien. Dans sa quête de justice, il fait la découverte d’un tragique secret, qu’il aurait préféré garder enfoui.

5. Le violoniste

Realisateur : Richard Senecal

Acteur : Stravensky Debrosse

Synopsis : Après le tremblement de terre de 2010, Stravensky quitte Haïti pour étudier en République Dominicaine. Il se souvient de sa passion pour le violon et décide d'apprendre à jouer. Malgré de nombreuses difficultés, il rencontre des gens étonnants qui l'aident à réaliser son rêve d'enfance.

 

« Plus grand festival de films black au Canada », vante-t-on, le Festival International du Film Black de Montréal est créé par la Fondation Fabienne Colas depuis 2005 dans l’objectif « d’offrir au public les plus belles et les plus étonnantes découvertes du cinéma black tout en constituant un lieu de débat des grands enjeux culturels, sociaux et socio-économiques. »

«Aujourd’hui plus que jamais nous voulons dénoncer les incohérences, les inégalités, les injustices qui sont encore trop nombreuses», soutient la présidente-fondatrice du Festival, Mme Fabienne Colas. « L’accès aux opportunités continue à n’être que pour certains. Nous ne pouvons pas faire comme si tout allait bien. Chacun doit jouer son rôle, si l’on veut que les choses changent ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :