Jeudi 6 Août, 2020

Cinq choses à ne jamais faire à une personne handicapée

De nombreuses barrières freinent la progression des personnes handicapées en Haiti, a rappelé lors d’un entretien avec Loop Haiti, Peterson Augustin, un unijambiste ayant survécu au séisme du 12 janvier 2010, se déplaçant maintenant avec une prothèse.

Parmi les plus fréquentes, souligne-t-il, il y a tout d’abord le problème de mobilité, l’absence de moyen de déplacement adapté pour les personnes atteintes de handicap, qui est plus que fragrante dans le pays. Ensuite, le problème des préjugés basés sur le handicap qui aboutit souvent à une sous-estimation, dévaluation des personnes handicapées.

Mais le plus important, selon Peterson Augustin, est un problème d’éducation. Une bonne partie de la population n’a pas une dose suffisante en matière de bonnes manières, quand il s’agit de côtoyer une personne à mobilité réduite. Ainsi, il a dressé pour l’équipe de Loop Haiti, une liste de choses que quiconque devrait s’abstenir de faire à une personne souffrant de handicap.

1 – N’aidez pas une personne handicapée sans lui en avoir demandé la permission

Aider une personne handicapée n’est pas une mauvaise chose. Mais pour éviter d’irriter ou de blesser la personne, c’est mieux de lui demander si elle a besoin d’un coup de main avant de passer à l’action. 

Néanmoins, il faut souligner que les circonstances importent. Une personne qui est en train de tomber, par exemple, qu'elle soit handicapée ou pas, n'aura peut-être pas le temps d'appeler à l'aide ou de confirmer si oui ou non elle accepte d'être soutenue. Mais le soutien doit se faire avec respect.

2 – N’émettez pas de commentaires sur le handicap de la personne sans avoir été invité à le faire 

Quand vous vous mettez à parler du handicap de quelqu'un sans qu’il n’y ait eu une conversation sur le sujet, cela peut être très embarrassant pour lui/elle. Il y a nombre manières de commencer une conversation avec une personne déficiente. Elles peuvent aussi, comme n’importe qui, parler sport, cinéma, politique ou autre.

3 – Evitez de fixer la personne 

C’est peut-être naturel que vos yeux se dirigent sur une chose ou une personne différente. Mais le fait de fixer une personne souffrant de handicap avec persistance risque de la mettre à mal. La curiosité portée sur elle peut la rendre mal à l’aise.

4 – Ne choisissez pas la pitié comme fond de conversation avec elle

En tant qu’être humain, c’est normal de se sentir désolé pour ce qui est arrivé à un de ses semblables. Mais quand la conversation avec une personne souffrant de handicap tourne uniquement autour de la pitié, cela risque de rabaisser la personne ou lui faire sentir qu’elle est vulnérable.

5 – N’occupez pas les places adaptées réservées aux personnes handicapées

Dans des bâtiments, dans les restaurants comme dans les bus, il est impératif d’y trouver des espaces adaptés réservés aux personnes handicapées. C’est très inapproprié d’occuper ces places (toilettes, siège, parking, table) quand on n’a pas de handicap. En faisant ainsi, vous pourriez mettre d'autres personnes en difficulté et même en danger.

Quoique appelées à fréquenter les lieux publics, certaines personnes vivant avec une déficience physique n’ont pas encore appris à vivre avec leur handicap. Elles peuvent être susceptibles au point qu’on risque, sans le savoir, d’anéantir leurs efforts en un claquement de doigt.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :