Mardi 26 May, 2020

2 personnes assassinées à P-au-P ce mardi, dont un citoyen français

Cette photo sert uniquement d'illustration à l'article

Cette photo sert uniquement d'illustration à l'article

Deux assassinats ont marqué le niveau d’insécurité de la journée du 3 septembre 2019 dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince. Un policier du nom de Scutt Kelly et un citoyen étranger répondant au nom de Ben Brahim ont été tous deux assassinés par balles par des individus non-identifiés.

Scutt Kelly, agent III de la Police nationale d’Haïti (PNH) venant de la 19e promotion, a été criblé de balles au niveau du centre-ville de Port-au-Prince, précisément à la rue du peuple par des malfrats qu’aucun témoin n’avait identifié. La victime qui était à bord de son véhicule a été identifiée comme étant un agent de sécurité attaché à la Primature.

Lire : Delmas: une femme tuée par balle en présence de son fils de 7 ans

Dans la même journée, un citoyen étranger a été assassiné non loin de l’aéroport Toussaint Louverture à Maïs-Gâté. La victime, identifiée au nom de Alain Jean Claude Ben Brahim, avait en sa possession une forte somme d’argent en devise étrangère, selon les informations révélées. Il est de nationalité française et évoluait entre La France, Haïti, Les Etats-Unis et la République Dominicaine.

Alain Jean Claude Ben Brahim est un entrepreneur qui travaillait dans l’immobilier.  " Il est un habitué d’Haïti ", selon ce que l'un de ses amis a révélé au journal le Nouvelliste en date du 4 septembre, 24 heures après son assassinat.

Sortant de Miami le mardi 3 septembre dernier, Ben Brahim a été assassiné par balles alors qu’il devait se rendre quelques heures plus tard à l’aéroport Guy Malary à bord d’un taxi-moto. À la suite du forfait commis sur sa personne, les assassins ont emporté ses bagages, ce qui a laissé une restreinte possibilité aux autorités policières et judiciaires d’avoir des détails sur la victime.

Sur son corps sans vie, il ne restait qu’un permis de conduire ‘’colombien’’. Avant son assassinat, son itinéraire consistait à se rendre au Cap-Haïtien comme point de transit avant d'atteindre la République dominicaine.

Pour l’instant, d’après ce qu’a révélé son proche au journal en question, la famille du défunt entreprend déjà les processus de rapatriement du corps.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :