Lundi 6 Juillet, 2020

3 morts dans l'éboulement d'une carrière de sable à Jacmel

Des riverains assistent à l'extraction des cadavres suite à l’éboulement/ Photo:

Des riverains assistent à l'extraction des cadavres suite à l’éboulement/ Photo:

Hier jeudi dans la journée, trois individus ont trouvé la mort, suite à un éboulement survenu dans une carrière de sable, à Kaloran, petite localité de Meyer (Jacmel). Il s’agit d’Edisson Eustache, 20 ans et d’Edvard Gaillard, 48 ans et d’un autre que l’on n’arrive pas encore à identifier.

Selon la mairesse de la ville interrogée par Loop Haiti, Lourdie César, les deux corps de sexe masculin ont été extraits avec les efforts de la Police nationale d’Haiti, des sapeurs-pompiers et des agents de la Direction de la protection civile (DPC). 24 heures plus tard, « les autorités n’arrivent toujours pas à faire sortir « l’autre corps, écrasé sous les décombres », a-t-elle dit.

Ils ont du arrêter les opérations de sauvetages, car les risques d’autres éboulements dans le même espace sont trop élevés.

Les conditions illégale et anarchique dans lesquelles les travailleurs exploitent les mines en Haiti laissent à désirer. « Les matériels et les méthodes utilisés par les mineurs ne sont pas adaptés, et cela met souvent leur vie en danger », souligne-t-elle. La façon dont les mineurs exploitent les carrières pour donner naissance à des types de tunnels pouvant s'effondrer à n’importe quel moment, comme ce qui s’est arrivé hier.

La carrière dans laquelle s’est produit le drame était jusqu’à hier inconnue de la Mairie, selon la Mairesse. « Avec la Direction du Ministère de l’environnement, nous envisageons de la faire fermer, ainsi que d’autres peut-être ».

Le mardi 16 janvier, le Ministère de l’environnement avait interdit l’exploitation des carrières de sables à morne Cabri. On pouvait lire dans leur communiqué : « […] alarmé par le risque énorme que cette situation fait peser sur l’environnement , [le ministère], informe la population en général et les exploitants de carrières de sable en particulier, qu’à compter de la parution de ce communiqué, l’extraction de sable est interdite dans la périmètre du morne à Cabri. »

Les mesures d’interdiction d’exploitation de carrières de sable ne sont pas nouvelles en Haïti. À titre de rappel, en septembre 2013, le gouvernement d’alors a annoncé un ensemble de dispositions sévères « pour contrecarrer l’exploitation illégale et anarchique des carrières de sable et des rivières dans le pays ». Au fil du temps, elles sont demeurées sans effet.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :