Mercredi 18 Septembre, 2019

Haïti: en 2019, $216 millions nécessaires pour aider les + vulnérables

De décembre 2018 à juin 2019, en six mois, le prix du panier alimentaire a augmenté de 11% et 216 millions de dollars sont necessaires pour répondre aux besoins des plus vulnérables selon l'ONU./Photo: Therno Sénélus.

De décembre 2018 à juin 2019, en six mois, le prix du panier alimentaire a augmenté de 11% et 216 millions de dollars sont necessaires pour répondre aux besoins des plus vulnérables selon l'ONU./Photo: Therno Sénélus.

"En 2019, plus d’un Haïtien sur quatre (2,6 millions) est en dans le besoin d'une aide humanitaire urgente. Le Plan de réponse humanitaire 2019 pour Haïti requiert $216 millions pour répondre aux besoins de 1,3 millions d’Haïtiens parmi les plus vulnérables", selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies.

La situation humanitaire est alarmante et ses indicateurs sont au rouge en Haïti. Si entre octobre et décembre 2018, 2, 6 millions d’Haïtiens étaient menacés de pénurie d’aliments, six mois plus tard, le prix du panier a augmenté de 11%. Plus de 2 millions sont « en phase de crise » (IPC3) et 571 mille autres sont en phase d’urgence (IPC4).

Et cette situation devrait encore s’aggraver dans les prochains mois, selon le dernier rapport de l’OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies) organe de l’ONU chargé de coordonner la réponse humanitaire sur le plan mondial afin de sauver des vies et protéger les habitants dans des situations de crise.

Les tensions sociales et politiques, les manifestations récurrentes de rue entraînant pendant plusieurs jours la paralysie de la vie économique tant à Port-au-Prince que dans les villes de province affectent une grande partie de la population qui dépend des échanges avec de grandes villes comme les Cayes, le Cap et les Gonaïves, sources d’approvisionnement en nourriture. Ajoutés à la dépréciation de 23% de la gourde en six mois.

« Les mouvements sociaux répétés (juillet 2018, novembre 2018, février 2019 et juin 2019) ont quant à eux eu des répercussions sur les activités humanitaires et limité l’accès des populations à l’assistance », observe l'OCHA. Ainsi, pendant la dernière crise en février 2019 (« peyi lòk »), les acteurs humanitaires ont relevé des difficultés d’approvisionnement notamment en carburant et eau. Ces pénuries ont sévèrement entravé le fonctionnement des structures de santé et ont limité ou empêché les populations à s’approvisionner en nourriture et eau.

L’OCHA précise que le plan de réponse humanitaire 2019 pour Haïti requiert 216 millions de dollars pour répondre aux besoins de 1,3 millions d’Haïtiens parmi les plus vulnérables. 

Il a aussi indiqué que plus de 2,6 millions d’Haïtiens en milieu rural sont aujourd’hui en insécurité alimentaire et les perspectives pour les mois à venir ne sont pas favorables. Alors qu’on est en pleine saison cyclonique (1er juin-30 novembre), les défis à relever sont encore nombreux, a noté l’ONU.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :