Dimanche 25 Octobre, 2020

2019-2020: avec Klopp, Liverpool enfin prophète en Premier League

Les fans de Liverpool rendent hommage à Jürgen Klopp pour son rôle dans la conquête de la C1, le 2 juin 2019 lors d'une parade festive dans les rues de Liverpool. AFP/Archives / Oli SCARFF

Les fans de Liverpool rendent hommage à Jürgen Klopp pour son rôle dans la conquête de la C1, le 2 juin 2019 lors d'une parade festive dans les rues de Liverpool. AFP/Archives / Oli SCARFF

Trente ans que les "Reds" attendent ça! L'année 2020 pourrait bien être celle du titre national tant attendu pour Liverpool que Jürgen Klopp a emmené sur le toit de l'Europe et du Monde, en 2019, et désormais focalisé sur la reconquête du Championnat d'Angleterre.

La victoire 1-0 après prolongation en finale contre Flamengo, samedi, au Qatar, l'a confirmé, Liverpool est bien le meilleur club du monde.

Mais s'il a enfin conquis un titre qui lui avait échappé à trois reprises, une seule chose obsède le club de la Mersey: rétablir sa domination sur le plan domestique.

L'an passé, le coup était passé tout près. Il s'en était fallu d'un point pour que le trophée de la Premier League rejoigne les bords de la Mersey pour la première fois depuis 1989/1990.

Et si quelques jours plus tard, un titre continental était venu récompenser une saison déjà incroyable, il n'a pas tout à fait gommé l'immense frustration des supporters des "Reds".

Mais un peu comme la victoire en Ligue des Champions 2019 a effacé la défaite en finale la saison précédente, Liverpool a poursuivi sur la voie tracée par Klopp: l'insistance comme clé du succès.

Après avoir enchaîné 9 victoires de suite en championnat dans le sprint final enfiévré avec Manchester City l'an dernier, les Reds en ont rajouté 8 à la liste en début de championnat, portant le record du club à 17 succès de rang.

Plus impressionnant encore, les Reds n'ont perdu qu'une fois sur leurs 56 dernières rencontres en Premier League, pour 8 nuls, ce qui représente près de 89% de points pris sur cette période.

- Klopp, le nouveau Shankly ? -

Depuis le début de 2019-2020, c'est même 96% (49/51) et le record de points des Reds établi il y a un an (97) pourrait bien tomber en mai.

La concurrence est larguée: le plus proche poursuivant, Leicester, est à 10 points, le tenant du titre, City, à 11, Chelsea à 20, et Tottenham à 23.

AFP/Archives / Oli SCARFFLes fans de Liverpool rendent hommage à Jürgen Klopp pour son rôle dans la conquête de la C1, le 2 juin 2019 lors d'une parade festive dans les rues de Liverpool

Les pessimistes pourront toujours évoquer les remontées folles de Manchester United sur Newcastle en 1996 ou celle d'Arsenal sur les Red Devils en 1998. Mais seul un cataclysme pourrait bouleverser la donne.

Ce bilan porte la marque de Jürgen Klopp (52 ans), au club depuis 4 ans mais déjà en passe de devenir l'une de ses figures les plus marquantes depuis Bill Shankly, le légendaire entraîneur de 1959 à 1974.

Avec sa passion, son énergie, la très grande cohérence de ses choix dans le recrutement et son attention au moindre détail, il a fait d'une équipe tâtonnante au début des années 2010 la machine à gagner actuelle.

- " Aucune idée de comment ça marche..."-

Avec lui, Liverpool a atteint une finale de Ligue Europa (2016), avant d'être finaliste (2018) puis vainqueur de la C1 (2019), mais aucun trophée en Angleterre.

Fausse modestie ou réticence à dévoiler ses secrets, l'Allemand au sourire éclatant se dit presque le premier surpris de sa réussite.

"J'écrirais un livre sur les choses que je fais si je savais pourquoi je les fais (...) mais je ne pourrai jamais écrire un livre parce que je n'ai aucune idée de comment ça marche", a-t-il récemment confié au site internet The Athletic.

Même ses causeries souvent louées par les joueurs semblent lui échapper.

AFP/Archives / Marco BertorelloJürgen Klopp désigné entraîneur de l'année 2019 par la Fifa lors du gala de Milan, le 23 septembre 2019

"Quand on débute une réunion avec l'équipe, la seule chose que je suis sûr de dire, c'est ma première phrase", a-t-il poursuivi. "En général je ne me rappelle pas de ce que j'ai dit. Si les gars ne racontaient pas à la presse après coup, je ne saurais même pas que j'ai dit ça."

Liverpool, de son côté, est conquis par le technicien et a récemment prolongé son contrat de deux ans jusqu'en 2024.

"Quand j'ai été nommé à l'automne 2015, j'avais l'impression que nous étions faits l'un pour l'autre; en fait, maintenant j'ai l'impression d'avoir sous-estimé ce sentiment", a commenté l'Allemand, sous le charme des "Reds".

Reste à poursuivre cette "love story" avec un "happy end" en Championnat d'Angleterre...

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :