Dimanche 17 Juin, 2018

200 naufragés haïtiens sauvés au large de la commune de Caracol

Beaucoup d’ haïtiens continuent de risquer tout ce qu’ils ont, en quête de meilleures conditions de vie, en dehors du pays qui les a vus naitre. Parfois, les voyages, organisés dans des conditions précaires, sont d’une dangerosité évidente mais rien ne semble pouvoir freiner leur volonté de partir.

Ce samedi, une embarcation en provenance de la Plaine du Nord (département du Nord) a fait naufrage, dans la région de Fausse-Passe, au large de la commune de Caracol située dans le Nord-Est d’Haïti. Les passagers, environ 200, ont tous été sauvés par les garde-côtes haïtiens et des agents de la Protection civile.

Il n’y a donc pas eu de mort, selon les informations transmises par une source officielle à la Protection civile.

C’est la Mairie de la Plaine du Nord, une fois au courant du naufrage, qui aurait dépêché une chaloupe en premier sur les lieux. Cette dernière a été rejointe par la Garde-côtière nationale et des agents de la protection civile dans l’opération de sauvetage.

Selon les informations, le bateau se dirigeait illégalement vers l’ile Providenciales, de Turks-et-Caïcos, alors que la veille, les informations communiquées par le Service Maritime et de Navigation d’Haïti (SEMANAH) mettaient en garde contre toute tentative de cabotage dans la région, à cause des menaces liées aux perturbations et prévisions météorologiques.

Début 2018, plusieurs centaines de ressortissants d’Haïti ont tenté de traverser vers la république dominicaine illégalement et ont été refoulés sur la frontière par les forces armées dominicaines, grâce à l’opération de surveillance frontalière « Bouclier 2018 ». Beaucoup de ressortissants haïtiens vivant en République dominicaine ont été rapatriés.