Lundi 23 Septembre, 2019

2 diplomates haïtiens "rappelés" suite au scandale de Bahamas

Le ministre des Affaires Etrangères, Bocchit Edmond. Photo: MAE

Le ministre des Affaires Etrangères, Bocchit Edmond. Photo: MAE

Deux des diplomates haïtiens qui font partie du corps consulaire d’Haïti aux Bahamas ont été rappelés de leur fonction, selon ce qu’a annoncé le ministre des affaires étrangères Edmond Bocchit ce lundi 16 août 2019. Cette décision naît d’un scandale de "mariages frauduleux" qui impliqueraient des cadres du personnel de l’ambassade.

Ils sont six (6) membres du corps diplomatique haïtien siégeant aux Bahamas qui ont été frappés par les mesures de sanctions du Ministère des Affaires Etrangères (MAEC). D’après le ministre haïtien des affaires étrangères, Bocchit Edmond, cette décision est survenue après qu’une commission spéciale d’enquête a été envoyée aux Bahamas au cours du mois d’aout pour s’enquérir sur une "affaire de mariages frauduleux".

Pour rappel, en date du 25 juillet 2019, la justice bahaméene avait reproché des haïtiens, des bahaméns et des cadres de l’ambassade d’Haïti aux Bahamas d’avoir concocté des moyens pour organiser des mariages frauduleux aux profit des citoyennes haïtiennes qui voulaient obtenir le statut de "résident" aux Bahamas.

Suite à ce scandale de mariage arrangé, le ministre des affaires étrangères a indiqué que  « L’image et la crédibilité de l’ambassade d’Haïti sont vraiment souillés à Nassau », lors d’une entrevue accordée au journal Le Nouvelliste.

En ce sens, le ministre a fait savoir que des mesures urgentes sont sur le point d’être adoptés afin de débarrasser le plus rapidement possible le consulat des diplomates haïtiens, François Jérôme Michel et Herns Mesamours qui désormais ne sont plus membres du corps consulaire  haïtien aux Bahamas.

Lire : Bahamas: des diplomates haïtiens traduits en justice pour corruption

Le ministre Bocchit précise qu’un autre diplomate complice dans le cadre du dossier de mariages frauduleux était dorénavant transféré à Curaçao, soit en janvier dernier, avant que ce dernier ait été rappelé à Port-au-Prince. Parce que la commission d’enquête a révélé l’implication volontaire ou involontaire dans actes reprochables.

Le numéro 1 du ministère des affaires étrangères qui déclare qu’il est inacceptable que des soupçons ont été retenus contre des ambassadeurs d’Haïti à l’étranger, a aussi informé que la chancellerie a déjà désigné Dorval Darlier à titre de chargé d’affaires en attendant la nomination d’un nouvel ambassadeur.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :