Samedi 17 Août, 2019

150 élèves de La Saline reçoivent des cours intensifs à l'UniQ

Un groupe d'élèves du Lycée de La Saline dans une salle de cours à l'UniQ./Photo: Compte Facebook de l'UniQ

Un groupe d'élèves du Lycée de La Saline dans une salle de cours à l'UniQ./Photo: Compte Facebook de l'UniQ

Une quinzaine d'étudiants finissants volontaires de l’Université Quisqueya (UniQ) dispensent, depuis deux semaines, des cours intensifs à l'intention de 150 élèves du lycée de La Saline, paralysé à cause des actes de violence, dont le "massacre", qui ont saccagé la zone en octobre et novembre derniers.

 

Une paralysie des activités académiques touchant notamment le lycée de La Saline a fait suite au massacre du 13 novembre 2018, aux manifestations du 17 octobre de la même année et aux différents mouvements de rue où des milliers d’Haïtiens exigeaient la démission du président de la République Jovenel Moïse.

Cette situation de troubles avait poussé le personnel du lycée à observer un arrêt de travail, en raison de l’insécurité qui régnait dans ce quartier pauvre où se nichent plusieurs groupes de gangs armés. Le climat de terreur installé dans la zone depuis quelque temps a mis en difficulté les élèves devant se préparer pour les examens d'Etat prévus pour le mois de juillet.

Face à ce constat, sous la coordination de M. Pierre Eddy Cézar, Vice-Doyen de la Faculté des Sciences de l’Éducation (FSED) de l'Université Quisqueya, 150 élèves participent depuis deux semaines à des cours de rattrapage organisés par des étudiants finissants de différentes facultés de l'institution universitaire. Ce rattrapage intensif permettra à ces écoliers de compenser plusieurs mois de cours perdus et de se préparer pour les examens de terminales (philo).

 

"Dès qu'on parle de La Saline, vous savez ce que cela veut dire. Vous savez qu'on vous parle d'un endroit dirigé par des gangs", a confié lors d'un entretien avec Loop Haiti, l'un des bénéficiaires du programme.

Le trajet Turgeau-La Saline et La Saline-Turgeau est assuré par l’Université Quisqueya et des ouvrages de base ont été distribués aux participants. Répartis en trois groupes, ils reçoivent des cours de biologie, de chimie, de physiques et de mathématiques. Mais ce n'est pas tout, pour Jacques Edouard Alexis, co-fondateur de l'UniQ, ces élèves méritent de l'accompagnement toutes leurs vies.

Lors d'une visite de notre rédaction, Alexis a promis qu'ils allaient ferait de leur mieux en vue d'aider ces jeunes jusqu'à leur intégration à l'université. Pour l'ancien Premier ministre et ex-ministre de l'éducation, ces élèves auront besoin d'accompagnement durant toute leurs vies, après ce qu'ils ont vécu et vu. 

Lire : L’ONU confirme la complicité de l’État dans le massacre de La Saline

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :