Samedi 23 Juin, 2018

124,000 Haïtiens déportés de la République Dominicaine en deux ans

Vue d'un véhicule dominicain qui transportait des migrants haïtiens à la frontière. / Photo: Prensa Latina

Vue d'un véhicule dominicain qui transportait des migrants haïtiens à la frontière. / Photo: Prensa Latina

La République Dominicaine a rendu public les chiffres sur la migration haïtiano-dominicaine. Le directeur général du Corps spécialisé pour la Sécurité frontalière (CESFRONT), Sugar Puttzi Frugis Martinez a rapporté qu’environ « 124 000 Haïtiens sans papiers ont été renvoyés dans leur pays entre de 2017 à mars 2018 ». 

Les agents du CESFRONT ont repoussé de force les migrants haïtiens qui ont essayé d’y retourner à leur insu, explique le directeur.

Martinez n’entend pas s'enorgueillir de cette moisson à lui tout seul. Il a salué le soutien du président, Danilo Medina, pour le travail effectué par le corps militaire à la frontière entre les deux nations et a promis de continuer à mener des actions avec les hommes sous son commandement pour préserver la sécurité, faire face au trafic de charbon et les narcotiques ».

Les agents de CESFRONT ont aussi confisqué pas moins de 205,000 livres d'ail et 18.374 sacs de charbon dans les zones frontalières. 579 séchoirs destinés à la fabrication de charbon de bois ont été incinérés.

Aout 2017, Sugar Puttzi Frugis Martinez avait annoncé l’enrôlement de 300 nouveaux agents dans le CESFRONT. Et, depuis environ une décennie, le Corps spécialisé pour la Sécurité frontalière (CESFRONT) contrôle seul les 391 kilomètres de la frontière haitiano-dominicaine.