Mercredi 22 May, 2019

12 mars 1990: 11 paysans massacrés à Piatres, 375 maisons incendiées

A la suite d’un conflit foncier terrien opposant plusieurs paysans à de grands propriétaires terriens, 11 paysans furent massacrés le 12 mars 1990 par une trentaine de soldats de l’armée d’Haïti et des civils armés venus de Saint-Marc.

375 maisons furent aussi incendiées ou pillées. Ce massacre a eu lieu sous le gouvernement intérimaire d’Ertha Pascal Trouillot, dans le département de l’Artibonite, aux villages de Piatre (ou encore appelé Piastre ou Piâtre), Déjean, Dupervil, Ka Jan et Ti Plas.

13 ans après cet incident tragique et regrettable, soit en décembre 2003, le juge d’instruction (le septième à enquêter sur les faits), délivre une ordonnance de clôture avec neuf chefs d’accusation dont celui d’assassinat, contre 53 accusés, dont les divers propriétaires fonciers concernés et le général Prosper Avril, le citoyen Henry Robert Marc Charles également inculpé.

La Cour d’appel des Gonaïves a donc déclaré en janvier 2005 nulle l’ordonnance de renvoi concernant l’instruction sur le massacre de Piatre.

Sources combinées : Haïti Références/Le Nouvelliste.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :