Jeudi 20 Juin, 2019

12-01-10: « Je suis chanceux d’avoir survécu », témoigne ce survivant

Peterson Augustin/ Crédit Photo: Joseph Widdje de MasterDje Studios

Peterson Augustin/ Crédit Photo: Joseph Widdje de MasterDje Studios

Ce 12 janvier marque le neuvième anniversaire du séisme dévastateur du 12 janvier 2010. Le pays en porte encore et peut-être pour longtemps les séquelles, ainsi  que les survivants et ceux touchés par ce drame. En ce jour consacré aux réflexions sur le tremblement de terre et les mesures à prendre en vue d'éviter qu'il y ait autant de dégâts au cas où Haïti devrait faire face à une catastrophe future, Peterson Augustin, un survivant du 12-01-10, partage un message avec ses amis et abonnés via son compte Facebook. La rédaction, en accord avec le concerné, publie le texte en son intégralité après cet extrait-vidéo d'une entrevue qu'on a eue avec lui, il y a un an.

 

«  Le #mardi12Janvier2010 était un jour comme les autres, avec un planning en étant incapable de prévoir comment il finirait. En l'espace de quelques secondes certaines personnes ont connues la douleur mais pour d'autres, comme moi par exemple, la vie ne serait plus ce qu'elle était. 12 janvier 2010-12 janvier 2019, déjà 9 ans ! Pour certaines gens ce n'est qu'une commémoration mais cette date est mon quotidien et le restera car, nous tous d'une manière ou d'une autre avons été touché par cette tragédie... 

La mort d'un parent, d'un ami, d'une connaissance, d'un enfant..enfin des pertes inestimables (humaines, matérielles ou immatérielles). J'ai frôlé la mort et cotoyé l'horreur durant plusieurs heures, des pleurs, des cris...des regards que je ne peux oublier. Mais j'ai survécu ! Dieu soit loué ! J'ai compris de par cette expérience que le seigneur n'est pas et ne sera jamais injuste. Pourquoi j'ai survécu ? Pourquoi tant de pertes ? Pourquoi a t-il ramené certains de si tôt ? Les questions sont nombreuses et n'auront jamais de réponses adéquates si non que de reconnaître l'essentiel "Notre Dieu est grand". 

Ma vie depuis le séisme du 12 janvier n'est point facile, des inquiétudes, des contraintes quotidiennes à surmonter vu que nos locaux sociaux, nos moyens de transport ne sont pas adaptés pour les personnes ayant une mobilité réduite etc. Il m'arrive de pleurer, de sourire... Certaines choses me manquent mais de toutes, le plaisir de danser avec élégance est le vide que je ressens le plus, malgré cela je trouve d'autres moyens de compenser mes désirs d'autrefois. Pour avancer, il m'a fallu beaucoup de courage, de la détermination, la présence de mes proches (amis et famille) mais par dessus tout *La foi en Dieu*. J'ai fait le choix de faire confiance à Dieu, de me rapprocher de lui chaque jour un peu plus car, au lieu de toujours me plaindre j'ai compris que j'ai été chanceux d'avoir survécu ce jour là... Combien d'entre nous auraient souhaité de pouvoir tenir à nouveau un proche dans ses bras, d'avoir une dernière conversation avec un ami/une soeur/ un époux/une épouse ne serait-ce que pour lui dire je t'aime... 

Je suis chanceux ! Je suis bénis ! Avec l'aide de Dieu je continue de vivre et j'apprends à aimer la vie chaque jour un peu plus ! Mais surtout j'ai pu avancer, construire une famille (ma plus grande fierté ), progresser dans un pays où le contexte socio-polico-économique est difficile. Pensez vous que j'ai un secret ? Malheureusement non ! j'ai juste fait des choix intelligents : je me suis rapproché de Dieu, je me suis entouré de gens qui m'aiment et m'acceptent, j'ai accepté mon handicap, je me suis convaincu que j'avais quelque chose à offrir, des exploits à faire et des rêves à réaliser. Enfin, j'ai compris qu'il n'existe aucun obstacle qui soit insurmontable... Dieu est le meilleur guérisseur, il est bon, il est grand ! Je suis témoin de ce qu'il peut faire et la preuve vivante de ce qu'il peut accomplir. »

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :