Mercredi 20 Novembre, 2019

112 migrants haïtiens déportés des Bahamas après Dorian

L'ouragan Dorian a ravagé le nord des Bahamas notamment Abaco et Grand Bahama/ AFP

L'ouragan Dorian a ravagé le nord des Bahamas notamment Abaco et Grand Bahama/ AFP

Le gouvernement bahaméen a déporté 112 migrants haïtiens - 91 hommes et 21 femmes - en situation irrégulière après le passage de l’ouragan Dorian. Le gouvernement en a lui-même fait l'annonce à travers un communiqué.

Six semaines après l'ouragan dévastateur Dorian ayant frappé le nord des Bahamas notamment Abaco et Grand Bahama, l’opération de déportation des Haïtiens en situation irrégulière a repris jeudi 10 octobre, selon ce que rapporte le journal américain The New-York Times. Une première cohorte de migrants haïtiens a été rapatriée à bord d'un avion Bahamas Air.

Comme l'avait annoncé le Premier ministre, Hubert Minnis, les migrants sans papiers affectés par l'ouragan Dorian ne bénéficieront ni de l'asile ni d'un traitement spécial aux Bahamas. Il avait également ordonné aux entreprises bahaméennes de ne pas embaucher de migrants sans permis de travail. Cette décision survenue après le passage de l’ouragan a grandement affecté les Haïtiens qui travaillaient légalement sur l’archipel. Ces derniers reprochent au Premier ministre Minnis d’imposer une mesure qui rend plus difficile l’accès au permis de travail.

Lire : Dorian: les Haïtiens en situation irrégulière devront quitter les Bahamas

Le ministre de l'Immigration, Elsworth Johnson, qui avait annoncé que le gouvernement suspendrait les expulsions dans les régions du pays touchées par la tempête, souligne pour sa part que le moratoire a expiré la semaine dernière, lorsqu’il avait annoncé que les migrants sans papiers qui se trouvaient encore dans des abris seraient expulsés.

Plusieurs organisations travaillant dans le domaine de la migration dont l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), ont exprimé leurs préoccupations concernant le traitement des migrants. L’OIM avait fait remarquer que la peur était "généralisée, même parmi les migrants et les ressortissants bahaméhens d'ascendance haïtienne, dont certains ont perdu leurs documents dans l'ouragan".

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :